Grève contre la réforme des retraites : au Havre, un policier blessé lors d'un rassemblement

Mercredi 15 janvier, un policier a été blessé au Havre (Seine-Maritime). L'un de ses doigts a été arraché par un pétard jeté par des manifestants opposés à la réforme des retraites. 

FRANCE 3

Que s'est-il passé ? Pour maintenir la pression, la CGT continue ses opérations de blocage dans les raffineries ou encore les ports. Des actions très ciblées avec parfois des dérapages. C'est le cas au Havre (Seine-Maritime). Un policier a été blessé par un pétard normalement utilisé dans l'agriculture. La scène s'est déroulée devant la Chambre de commerce et d'industrie mercredi 15 janvier. Une cérémonie devait s'y tenir.

"On a entendu crier"

Des manifestants hostiles à la réforme des retraites se sont massés devant la porte d'entrée et ont commencé à crier avant de tirer des pétards et des fumigènes. Léa Lassarat, la présidente de la CCI, a pris peur. Elle a appelé les policiers et raconte la scène. "Ils ont balancé des fumigènes et des engins explosifs à l'intérieur du bâtiment et à ce moment-là, on a entendu crier". Karim Bennacer, du syndicat Alliance Police Nationale, réagit : "Je n'appelle pas ça des pétards. J'appelle ça des bombes artisanales qui ont été fabriquées en amont".

Le JT
Les autres sujets du JT
Mercredi 15 janvier, un policier a été blessé au Havre (Seine-Maritime). L\'un de ses doigts a été arraché par un pétard jeté par des manifestants opposés à la réforme des retraites. 
Mercredi 15 janvier, un policier a été blessé au Havre (Seine-Maritime). L'un de ses doigts a été arraché par un pétard jeté par des manifestants opposés à la réforme des retraites.  (FRANCE 3)