Emmanuel Macron dévoile son projet de réforme des retraites

Après avoir dévoilé la semaine dernière son cadrage budgétaire et l'essentiel de ses propositions économiques, le candidat d'En Marche ! détaillera ce jeudi son projet de réforme des retraites. Un projet aussi ambitieux que sensible politiquement et socialement.

En cas de victoire à l\'élection présidentielle, l\'entourage du candidat assure qu\'il y aura nécessairement des consultations avec les partenaires sociaux.
En cas de victoire à l'élection présidentielle, l'entourage du candidat assure qu'il y aura nécessairement des consultations avec les partenaires sociaux. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Attaqué sur le flou de son projet, Emmanuel Macron entend répondre ce jeudi 2 mars en présentant l'ensemble de son programme. Il a déja dévoilé la semaine dernière son cadrage budgétaire et l'essentiel de ses propositions économiques : suppressions de 120 000 postes de fonctionnaires, 60 milliards d'économie associées à un plan d'investissement de 50 milliards, une assurance chômage pour tous. Aujourd'hui, le candidat d'En Marche ! détaillera sa réforme des retraites qui vise à rapprocher tous les systèmes de retraites.

Le but affiché n'est pas de faire des économies

Pas de recul de l'âge de départ, ni d'allongement de la durée de cotisation. La réforme voulue par Emmanuel Macron n'est pas destinée à faire des économies. L'objectif affiché est de rendre le système plus équitable, avec pour principe que chaque euro cotisé donne à tous les mêmes droits.

Avec 37 régimes de retraite différents, ce n'est pas le cas aujourd'hui, que ce soit pour les agriculteurs, les salariés du privé ou les fonctionnaires, les règles ne sont pas les mêmes. Par exemple, dans le privé, le montant de la retraite est basé sur le niveau de salaire des 25 meilleures années. Pour un agent de la fonction publique, seulement sur les six derniers mois. Emmanuel Macron entend gommer ces différences sans toucher au principe de la retraite par répartition, mais en proposant un système très individualisé.

La réforme est autant ambitieuse qu'ultra-sensible politiquement

L'entourage du candidat d'En Marche ! le reconnaît, la réforme est ambitieuse. Elle est surtout ultra-sensible politiquement et socialement. Car ce qui est en jeu, c'est clairement le rapprochement des régimes de retraite du privé et du public. Les proches du candidat l'assurent : en cas de victoire à la présidentielle, il y aurait nécessairement des consultations avec les partenaires sociaux