Age pivot : comment compenser le déficit du système des retraites autrement ?

Si le fonctionnement du futur régime universel à partir de 2037 est désormais connu, d'ici là, comment trouver de l'argent pour combler le déficit du système estimé à l'horizon 2027 ?

France 2

Le gouvernement a donné trois mois aux partenaires sociaux pour trouver une alternative à l'âge pivot, pour parvenir à l'équilibre financier sans baisse de pension. Mais combien d'argent doivent-ils trouver ? "Ils doivent trouver 12 milliards d'euros. C'est le déficit estimé par le conseil d'orientation des retraites à l'horizon 2027. Un déficit qui pourrait être comblé selon le gouvernement par une mesure unique, l'instauration d'un âge pivot qui atteindrait 64 ans en 2027", explique Jean-Paul Chapel sur le plateau du 20 heures.

Un cocktail au lieu d'une mesure unique

Pour l'instant, cependant, l'âge pivot est suspendu, alors comment compenser les 12 milliards qu'il aurait permis de trouver en 2027 ? "Au lieu d'une mesure unique, c'est plutôt un cocktail qui est sur la table. D'abord, pour inciter à travailler plus longtemps, allonger la durée de cotisation. C'est déjà inscrit dans la loi, la réforme Touraine prévoit de la porter à 43 ans en 2035. Si on accélérait à 43 ans en 2027, cela rapporterait 4 milliards d'euros, un tiers de la somme à trouver", précise Jean-Paul Chapel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre Edouard Philippe, le 7 janvier 2020 à l\'Assemblée nationale à Paris.
Le Premier ministre Edouard Philippe, le 7 janvier 2020 à l'Assemblée nationale à Paris. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)