Cet article date de plus de sept ans.

Près de la moitié des Français ne connaissent pas le montant de leur retraite, selon une étude

Et près des deux tiers des personnes interrogées par le cabinet Accenture ne savent pas comment s'appelle leur caisse de retraite, révèle RTL.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Deux retraitées manifestent à Paris à l'occasion de la fête du Travail, le 1er mai 2013. (MARTIN BUREAU / AFP)

La retraite, une grande inconnue pour bon nombre de Français. Une enquête d'opinion, réalisée par le cabinet Accenture et publiée par RTL vendredi 16 août, révèle que 48% des personnes interrogées ne savent pas combien elles vont toucher à la fin du mois. Autre signe de cette méconnaissance du système de retraite : seules 38% des sondés connaissent le nom de leur caisse de retraite.

"Il y a vraiment un sentiment de complexité, l'impression de ne pas savoir par où passer", souligne Éric Linkier, directeur exécutif chez Accenture, chargé de la retraite. Et d'ajouter à titre d'exemple : "Il y a tout un pan d'action des régimes de retraites que l'on ignore : la question de l'action sociale, c'est-à-dire les services fournis par les régimes de retraite en plus des retraites".

La réforme retraites le dossier explosif de la rentrée

Les Français vont avoir l'occasion de se familiariser avec ce sujet. La réforme retraites s'annonce comme le dossier le plus explosif de la rentrée. Les 26 et 27 août, le Premier ministre devrait enfin dévoiler ses intentions, en recevant une dernière fois les syndicats, avant la présentation officielle d'un projet de loi début septembre. L'allongement de la durée de cotisation (qui doit déjà atteindre 41,5 ans) ne semble pas faire de doute. Et d'autres mesures plus urgentes devraient être annoncées pour combler le déficit des retraites évalué à 20 milliards d'euros en 2020, tous régimes confondus.

Les syndicats les plus contestataires (CGT, FO, FSU et Solidaires) ont appelé à une journée de mobilisation le 10 septembre, dont l'ampleur pourrait s'avérer déterminante. Une fronde également politique, relayée par Jean-Luc Mélenchon (Parti de Gauche), tandis que l'aile gauche du PS juge la réforme "ni urgente ni opportune".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.