Cet article date de plus de trois ans.

Pensions : des retraités fantômes ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Pensions : des retraités fantômes ?
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

La Cour des comptes dénonce dans un rapport publié le 20 septembre des retraites insuffisamment contrôlées. 

Toucher sa retraite à l'étranger quand on a cotisé en France, c'est parfaitement légal, à condition, évidemment, d'être encore en vie. Problème : les caisses de retraite ont parfois du mal à le vérifier comme le révèle la Cour des comptes. En 2015, 6,5 milliards d'euros de pensions ont été versés à l'étranger. Principaux pays destinataires : l'Algérie, le Portugal, l'Espagne, le Maroc et l'Italie.

Des retraités de 115, 116 voire 117 ans

Sur cette enveloppe, 200 millions d'euros seraient versés à tort via 50 000 versements. C'est l'âge de ces supposés bénéficiaires qui fait tiquer la Cour des comptes. Elle a ainsi identifié en Algérie des retraités de 115, 116, voire 117 ans, à comparer aux 114 ans de la doyenne française. Autre indice problématique pointé par la Cour des comptes : les fichiers des caisses du régime général et celles des régimes complémentaires comportent de nombreuses divergences. Une fraude difficilement contrôlable. Les caisses réclament des justificatifs tous les ans aux pensionnés, mais elles ont peu de moyens pour les contrôler.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Retraite

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.