Cet article date de plus de douze ans.

Restauration: premier accord sur les salaires

Deux syndicats de salariés ont signé vendredi un accord de revalorisation salariale avec le patronat
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un candidat au baccalauréat restauration (© France 2)
Deux syndicats de salariés ont signé vendredi un accord de revalorisation salariale avec le patronatDeux syndicats de salariés ont signé vendredi un accord de revalorisation salariale avec le patronat

Conclu entre la CFDT, la CGC et le Medef, le protocole fixe le salaire de base à 1.671,75 €, "avantages en nature et nourriture compris", contre 1.337,70 € pour le smic de droit commun.

Ce coup de pouce est l'un des trois engagements du "contrat d'avenir" passé entre la profession et les pouvoirs publics en échange de la baisse de la TVA à 5,5%.

Les restaurateurs ont également promis d'embaucher 40.000 personnes et de baisser les prix mais, de l'avis du gouvernement et des associations de consommateurs, les changements ne vont pas assez vite. L'accord salarial signé vendredi est donc une réponse.

A la CGC, on précise que le salaire horaire de niveau 1 dans la profession sera désormais de six centimes supérieur au smic normal, à 8,88 euros. "On décolle du smic. C'est une bonne nouvelle particulièrement pour l'hôtellerie puisque la baisse de la TVA ne concernait que la restauration", a déclaré à Reuters Didier Chastrusse, vice-président de la fédération hôtellerie et restauration du syndicat.

L'accord s'appliquera à l'ensemble de la profession à une double condition : que les trois autres syndicats de salariés du secteur - CFTC, Force ouvrière et CGT - n'y fassent pas objection et que le ministère du Travail fasse une "extension" de l'accord aux restaurateurs non syndiqués.

Pour Christine Pujol, présidente de l'UMIH, premier syndicat patronal de la restauration, "la signature de cet avenant par la CFDT et la CGC témoigne clairement de la volonté de la profession de tenir les engagements du "contrat d'avenir'". "C'est aussi la preuve que le dialogue social est renoué", dit-elle dans un communiqué.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.