Rachat d'Alstom : le gouvernement étudie des solutions

Un conseil d'administration d'Alstom se réunit vendredi après-midi, alors que circule depuis jeudi l'hypothèse d'un rachat de tout ou partie du groupe français par l'américain General Electric. Le ministre de l'Economie Arnaud Montebourg déclare vendredi que le gouvernement français travaille sur d'autres solutions.

(Maxppp)

Se dirige-t-on vers un rachat d'Alstom par le géant américain General Electric ? C'est en tout cas ce qu'affirmait jeudi l'agence Bloomberg, citant des sources proches du dossier : un rachat d'Alstom par General Electric pourrait être annoncé "dès la semaine prochaine" pour un montant avoisinant 13 milliards de dollars.

Au lendemain de ce que plusieurs acteurs qualifient encore de "rumeurs", on apprend qu'Alstom, fabriquant notamment des TGV, doit réunir son conseil d'administration vendredi après-midi. L'ordre du jour n'a pas été précisé et le groupe français ne fait pas de commentaire. 

Montebourg travaille à "d'autres solutions"

De son côté, le ministre de l'Economie Arnaud Montebourg déclare au quotidien Le Monde qu'il travaille à d'autres solutions qu'un rachat d'Alstom par General Electric, justifiant qu' "Alstom est le symbole de notre puissance industrielle et de  l'ingéniosité française ". Le ministre indique que le gouvernement n'avait pas été informé de ce projet par Alstom.

"C'est pourquoi le gouvernement travaille à d'autres solutions et  éventualités que celles imaginées seules et sans que le gouvernement n'en ait  été informé par Alstom ", affirme Arnaud Montebourg au quotidien. Il précise aussi qu'il a vu le PDG du groupe français jeudi et qu'il rencontrera prochainement le président de GE, avec le Premier ministre, Manuel Valls.

Alstom suspendu en Bourse

Vendredi également, l'Autorité des marchés financiers (AMF) a demandé la suspension de la cotation du titre Alstom à la Bourse de Paris, dans l'attente de la publication d'un communiqué par la société, alors que jeudi le titre s'était envolé après l'annonce d'une éventuelle reprise par General Electric.