Prix des cigarettes, égalité salariale entre hommes et femmes, éco-prêt à taux zéro... Ce qui change au 1er mars

Les cigarettes seront notamment plus chères en raison de la hausse de fiscalité programmée par le gouvernement pour réduire la consommation de tabac en France. 

Le montant moyen du paquet de cigarettes augmente de 50 centimes en moyenne le 1er mars 2019.
Le montant moyen du paquet de cigarettes augmente de 50 centimes en moyenne le 1er mars 2019. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Hausse du prix des cigarettes, nouvel index d'égalité salariale appliqué aux entreprises, simplification de l’éco-prêt à taux zéro... Au vendredi 1er mars, les Français devraient apercevoir quelques nouveautés. Point par point, franceinfo vous détaille ces changements du quotidien.

Le prix des cigarettes augmente à nouveau

Les cigarettes seront plus chères en raison de la hausse de fiscalité programmée par le gouvernement pour réduire la consommation de tabac en France. Deux relèvements de taxe, de 50 centimes chacun, sont prévus cette année, dont le premier vendredi, avec l'objectif d'un paquet à 10 euros en novembre 2020.

Le prix du paquet de cigarettes le plus vendu dans l'Hexagone, celui de 20 Marlboro Red produit par le groupe Philip Morris, qui coûtait 8,20 euros depuis le 1er janvier, grimpe à 8,80 euros. C'est 10 centimes de plus que la hausse de taxes, "pour compenser la baisse des volumes de vente attendue" par le cigarettier. Le prix des Camel sans filtre passe à 8,50 euros contre 7,90 euros, soit là encore une hausse de 60 centimes.

Pour la plupart des prix des autres paquets de cigarettes les plus vendus dans l'Hexagone, la hausse sera de 50 centimes, comme pour les Gauloises blondes, qui passent à 8,50 euros. Les Lucky Strike Bleu Classic et les Winfield Rouge, passent respectivement à 8,20 euros et 8,50 euros.

Un index de l'égalité salariale hommes-femmes est mis en place dans les grandes entreprises 

Les entreprises de plus de 1 000 salariés devront publier leur index de l'égalité, calculé sur la base de cinq critères :
"La suppression des écarts de salaire entre les femmes et les hommes, à poste et âge comparables"
 "La même chance d’avoir une augmentation pour les femmes que pour les hommes"
 "La même chance d’obtenir une promotion pour les femmes que pour les hommes"
 "Toutes les salariées augmentées à leur retour de congé maternité, dès lors que des augmentations ont été données en leur absence"
 "Au moins quatre femmes ou hommes dans les 10 plus hautes rémunérations"

Cet outil de mesure vise à remédier au fait qu'en France les femmes sont payées en moyenne, tous postes confondus, 25% de moins que les hommes. A poste et âge égal, l'écart est de 9% alors que le principe "à travail égal, salaire égal" est gravé dans la loi depuis quarante-cinq ans. Entre les temps partiels subis, le plafond de verre pour les postes à responsabilité, la faible mixité de certains emplois ou encore la mise au placard au retour du congé maternité, la situation des femmes au travail est loin d'être égale à celle des hommes.

En deçà d'une note globale de 75 points sur 100, les entreprises risquent une pénalité financière dans un délai de trois ans à compter de la publication. Les entreprises de plus de 250 salariés seront concernées au 1er septembre, et les PME au 1er mars 2020.

Le permis cyclomoteurs et voiturettes change 

L'ancien brevet de sécurité routière (BSR), désormais appelé permis AM, qui permet de conduire des cyclomoteurs légers et des voiturettes à partir de 14 ans, fait peau neuve. La formation passe de sept à huit heures, réparties sur deux demi-journées. Dans le cas d'un mineur, un des deux parents ou le représentant légal devra également assister à la formation pendant au moins une heure lors de la dernière séquence, consacrée à la "sensibilisation aux risques", destinée à "informer (...) sur les enjeux, en termes de sécurité routière, de la conduite d'un cyclomoteur".

Par ailleurs, l’équipement standard du motard (casque homologué, gants aux normes, blouson ou veste manches longues, pantalon ou combinaison et chaussures montantes) sera désormais obligatoire pour les élèves. 

L'obtention de l'éco-PTZ est simplifié pour vos travaux de rénovation énergétique

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) est un prêt à taux d’intérêt nul permettant de financer des travaux d’économie d’énergie de son logement. Auparavant pour être éligibles à l'éco-PTZ, les travaux devaient porter sur deux des six opérations éligibles : isolation thermique de la toiture, des murs, des fenêtres, installation de système de chauffage...

Cette condition de "bouquet de travaux" est supprimée à compter du 1er mars. Donc la réalisation d'une seule de ces opérations permet désormais d'être éligible à l'éco-prêt.

Les conditions de délivrance d'un visa French Tech sont assouplies

Le "French Tech visa", un programme de visas pour faciliter le recrutement de talents étrangers par les start-up technologiques en France, est assoupli et élargi, de sorte de permettre à toute entreprise reconnue comme innovante d'en profiter. "Les talents visés bénéficieront d'une procédure très accélérée, et d'un visa sur quatre ans, pour eux et leur famille. Le dispositif entrera en vigueur au 1er mars 2019", précise le secrétariat d'Etat chargé du Numérique.