Près de 1.700 emplois supprimés dans le groupe Vivarte, près de 200 magasins fermés

Selon les syndicats convoqués en CCE ce mardi matin 1520 postes vont être supprimés, et 178 magasins fermés à la Halle aux vêtements. Le chausseur André et le magasin de vêtements Kookaï, également propriété du groupe Vivarte seront également touchés par les restructurations.

(Plus de 1600 suppressions de postes et environ 200 fermetures de magasins sont annoncés dans certaines enseignes du groupe Vivarte © MaxPPP)

C'est ce qui s'appelle un coup de massue. Ce mardi matin, en comité central d'entreprise, les représentants syndicaux de la Halle aux vêtements ont appris que leur franchise, propriété du groupe Vivarte, allait subir une sérieuse restructuration. 1520 suppressions d'emplois sont annoncées selon les syndicats. 178 boutiques devraient fermer. A quelle échéance ? On l'ignore encore. Une chose est sûre. Une autre enseigne du groupe Vivarte, le chausseur André sera également touchée. 32 magasins vont être fermés et 105 emplois supprimés. "La direction devrait proposer des départs volontaires mais comme ils ne seront pas suffisants, ça sera des licenciements" estime Gérard Gauthier, délégué Force Ouvrière chez Vivarte. 

Gérard Gauthier, délégué Force Ouvrière chez Vivarte
--'--
--'--

Dans l'après-midi, on a appris que 43 postes seraient également supprimés chez le marchand de vêtements féminins Kookaï. Au total, donc, 1668 suppressions de postes ont été annoncées dans le groupe Vivarte ce mardi. 

(© France Info / Stéphanie Berlu-Vigné)

Confronté au recul des ventes depuis plusieurs années, Vivarte affichait encore récemment une dette de 2,8 millions d'euros. Le groupe avait d'ailleurs du changer de direction et procéder à un changement d'actionnaires de référence. Les deux tiers des emplois du groupe sont des emplois à temps partiel, assez précaires.