Pouvoir d’achat : quatre associations de consommateurs dénoncent les profits des industriels et des grandes surfaces

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Dans une lettre ouverte envoyée au président de la République, mercredi 29 novembre, quatre associations de consommateurs dénoncent les profits des industriels et des grandes surfaces. Éclairage.
Pouvoir d’achat : quatre associations de consommateurs dénoncent les profits des industriels et des grandes surfaces Dans une lettre ouverte envoyée au président de la République, mercredi 29 novembre, quatre associations de consommateurs dénoncent les profits des industriels et des grandes surfaces. Éclairage. (France 2)
Article rédigé par France 2 - D. Lauchaud, R. Casalis, A. Lo Cascio, X. Roman, Y. Blombou
France Télévisions
France 2
Dans une lettre ouverte envoyée au président de la République, mercredi 29 novembre, quatre associations de consommateurs dénoncent les profits des industriels et des grandes surfaces. Éclairage.

Des supermarchés et des grandes marques sont accusés de s’enrichir sur le dos de leur client. C’est ce que dénonce une lettre ouverte envoyée, mercredi 29 novembre, au président de la République. Fait rare : quatre associations de consommateurs se sont regroupées pour tirer le signal d’alarme. "Industriels et enseignes de la grande distribution (…) profitent de la crise", écrivent ces associations.

"C’est historique"

Dans leur viseur, se trouvent les profits record du secteur. Sur certains produits, elles dénoncent des marges explosives de la grande distribution+57% sur les pâtes, +12,7% sur les légumes ou encore +27,8% sur le lait écrémé. "C’est historique. Même les institutions financières très sérieuses, comme le FMI, la Banque centrale européenne, le disent. Ce sont des profits excessifs qui vont au-delà du besoin de couvrir des coûts de production", assure Karine Jacquemart, directrice générale de Foodwatch.Ces associations dénoncent les mêmes abus chez les marques de l’agroalimentaire. Leurs marges seraient passées de 28% fin 2021 à 48% au deuxième trimestre 2023. Ces chiffres sont contestés par leur représentant, qui se défend de toutes sur-marges. La grande distribution affirme faire preuve de transparence.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.