Immobilier : la crise du logement contraint des étudiants à loger dans des campings

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Immobilier : la crise du logement contraint des étudiants à loger dans des campings -
Immobilier : la crise du logement contraint des étudiants à loger dans des campings Immobilier : la crise du logement contraint des étudiants à loger dans des campings - (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - T. Grosse, V. Chatelier, M.-P. Cassignard, C. Chabaud, A. Alvarez
France Télévisions
Pas moins de 250 000 logements étudiants manqueraient en France. Une situation qui oblige de nombreux jeunes à trouver des solutions de secours. Certains se sont résolus à vivre dans une tente, au camping.

Le camping de Vic-la-Gardiole (Hérault) est un endroit rêvé pour une semaine de vacances, mais lorsque Loïs Bruel, étudiante en licence d'aéronautique à l'IUT de Montpellier (Hérault), arpente ses allées, ce n'est pas pour profiter du cadre idyllique. Elle vit en effet ici dans une tente pour ses études. Elle explique qu'elle va devoir y résider pendant un mois et demi. "On fait avec ce qu'on a, et on cherche désespérément un moyen de trouver un bon logement pour la suite", explique-t-elle.

250 000 logements étudiants manqueraient

Selon un rapport remis au Sénat en 2021, il manquerait 250 000 logements étudiants pour répondre à la demande en France. Face à la pénurie, il faut faire avec les moyens du bord, et les initiatives restent rares. À Bidart (Pyrénées-Atlantiques), un camping s'improvise résidence étudiante pendant la basse saison. 150 futurs ingénieurs logent ici dans des mobil-homes de septembre à juin, grâce à un partenariat entre leur école et le camping. Ils payent 450 euros par mois. Cette pénurie de logements étudiants concernerait toutes les grandes métropoles. Au cours des cinq dernières années, l'université française a accueilli au moins 200 000 étudiants supplémentaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.