Doses de vaccins, plan de relance, Afghanistan... Le "8h30 franceinfo" de Clément Beaune

écouter (7min)

Le secrétaire d'Etat chargé des affaires européennes était l'invité du "8h30 franceinfo", mardi 7 septembre 2021.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Clément Beaune, secrétaire d'État des Affaires européennes, était l'invité de franceinfo le 7 septembre 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Clément Beaune, secrétaire d'Etat chargé des affaires européennes était l'invité du "8h30 franceinfo", mardi 7 septembre 2021. Commandes de vaccins, plan de relance et réforme des retraites, Afghanistan... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

Afghanistan : les conditions pour parler avec les talibans "ne sont pas du tout remplies"

"L'Europe a posé un certain nombre de conditions pour avoir des contacts" avec les talibans, des conditions "qui ne sont pas tout remplies pour l'instant", a déclaré Clément Beaune.

"Il n'y a pas de contact politique" en vue d'une "reconnaissance d'un gouvernement taliban", insiste-t-il. "Dans les conditions que l'Europe comme les Etats Unis ont toujours mises pour avoir des discussions, il y a le fait d'avoir un gouvernement qui associe d'autres représentants politiques".

En revanche, plusieurs pays européens ont "un certain nombre de contacts qu'on appelle opérationnels", concède le secrétaire d'Etat. La volonté est "d'essayer de rouvrir des voies de passage aériennes ou autres pour que des personnes qui sont aujourd'hui menacées par talibans, des femmes, des journalistes, des artistes, des gens qui ont parfois travaillé pour des pays européens, puissent quitter le pays" et être obtenir le droit d'asile.

Allocation de rentrée : "je ne connais pas de familles qui s'offrent des vacances avec"

Interrogé sur la polémique autour de l'allocation de rentrée de scolaire, Clément Beaune répond : "Moi, je n'aime pas la stigmatisation". Le ministre de l'éducation Jean-Michel Blanquer, avait insinué dimanche 29 août sur France 3 que cette allocation était parfois utilisée pour acheter "des écrans plats" plutôt que des fournitures scolaires.

"Je crois que le ministère de la Santé et des Solidarités, qui verse cette allocation, a les bonnes informations pour savoir qu'il y a des fraudes  ou des dérives. J'ai entendu Olivier Veran dire que ça n'était pas le cas". D'après lui, "on a besoin de l'allocation de rentrée scolaire". Et il raconte qu'il ne connaît "pas de familles qui touchent l'allocation de rentrée scolaire et qui s'offrent des vacances de luxe avec".

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du mardi 7 septembre 2021 :

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Plan de relance

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.