Plan de départs volontaires de SFR : accord entre la direction et deux syndicats

SFR a trouvé un accord sur son plan de départs volontaires avec les deux organisations syndicales majoritaires de l'entreprise, l'Unsa et la CFDT. Le groupe souhaite se séparer de 5000 salariés sur 14300.

(La direction souhaite se séparer d'un millier de salariés des boutiques SFR © MaxPPP)

Cet accord, qui sera signé ce jeudi soir, prévoit la mise en place d'un premier plan de départs dès l'automne, alors qu'au moment de la fusion avec Numericable, SFR s'était engagé à préserver l'emploi jusqu'en juillet 2017.

Ce premier plan concernera les salariés des boutiques SFR, où la direction souhaite se séparer d'un millier de personnes. Beaucoup plus massive, la seconde vague aura lieu à partir de l'été 2017 et sera étalée sur deux ans. 4 000 salariés seront concernés.

Deux autres syndicats dénoncent ce plan de départs volontaires

L'Unsa et la CFDT ont accepté ce plan sur la base du volontariat, plutôt que de s'exposer à un plan social pur et contraint dès le mois de juillet prochain. Les deux centrales mettent aussi en avant les mesures d'accompagnement individuelles qui seront proposées à tous les salariés.

Très remontées, la CGT et la CFE-CGC, qui n'ont pas été conviées à l'ultime réunion de négociation mercredi soir, évoquent, quant à elles, un chèque en blanc donné à la direction pour licencier.

À LIRE AUSSI ►►►Suppression de postes chez SFR : une question de stratégie