Picard surgelés, les foies gras Labeyrie, le laboratoire pharmaceutique GSK, mauvais élèves de la prévention du stress

Misant sur un effet de publicité, le ministère du Travail a, comme promis, publié jeudi un "état d'avancement" de la prévention du stress dans 1.500 grandes entreprises en FranceLes listes complètes des entreprises classées en fonction de leurs efforts en la matière sont consultables sur travailler-mieux.gouv.fr. et donc accessibles au grand public

Le site de l\'observatoire du stress
Le site de l'observatoire du stress (F3)

Misant sur un effet de publicité, le ministère du Travail a, comme promis, publié jeudi un "état d'avancement" de la prévention du stress dans 1.500 grandes entreprises en France

Les listes complètes des entreprises classées en fonction de leurs efforts en la matière sont consultables sur travailler-mieux.gouv.fr. et donc accessibles au grand public


Trois catégories de classement

Les entreprises se répartissent à part quasi égale entre trois catégories: "feu vert" (celles qui ont déclaré avoir signé un accord de fond ou de méthode), "feu orange" (celles qui ont engagé une ou plusieurs réunions de négociations ou de discussions) et "feu rouge" (celles qui n'ont rien entrepris ou n'ont pas répondu au questionnaire soumis par le ministère).

Dans la catégorie orange se situent entre autres France Télécom, Chanel, Conforama, Carglass, Décathlon, Sony France, Mars Chocolat, Maaf et MMA, selon le classement du ministère du Travail.

Parmi les verts figurent PSA, Thales, GDF Suez, Rhodia, Yoplait, Sodexho, Areva, Alcatel-Lucent, Alstom, la Banque de France, EDF, Eurodisney, GDF-Suez, L'Oréal, l'Office National des Forêts, PSA, Renault, Rhodia, Société Générale.

En revanche, Orange France, American Express Voyages, Bull, Goodyear Dunlop, Kentucky Fried Chicken, Relay, Starbucks, Veolia Transport et encore...l'AFP apparaissent dans la liste rouge.

La société de téléphonie mobile SFR, qui devait figurer jusqu'à mercredi matin dans la catégorie rouge, a fourni in extremis des éléments sur des démarches engagées et devrait se retrouver dans la catégorie orange.

Le plan du ministre
Après une série de suicides à France Télécom, le ministre du Travail, Xavier Darcos, avait lancé début octobre un plan national d'urgence pour la prévention du stress professionnel, incitant les quelques 1.500 entreprises françaises de plus de 1.000 salariés à entamer avant le 1er février des négociations ou des démarches sur le stress au travail.
"Le nombre d'entreprises qui se sont mobilisées est important", s'est-on félicité au ministère.

Le ministre du Travail Xavier Darcos a jugé "relativement positifs" les résultats de la mobilisation des entreprises pour prévenir le stress et estimé "inutile" la création d'une taxe pour sanctionner les récalcitrantes, à l'occasion de la publication jeudi d'un classement.
Dans une interview au magazine Paris Match publiée jeudi, M. Darcos précise que la liste des entreprises, en fonction de leurs efforts "sera actualisée chaque mois".