VIDEO. Sécurité routière : le clip qui vous invite à votre enterrement

L'Institut de la sécurité routière belge frappe fort en conviant des conducteurs imprudents à leur propre funéraille. Efficace ?

Des anonymes arrivent à ce qu'ils croient être un rendez-vous avec des amis. Première surprise : il s'agit d'obsèques. Seconde surprise : il s'agit de leurs propres funérailles, où leurs proches, en larmes, prononcent leur oraison funèbre.  Quoi de plus fort pour faire prendre conscience que la mort sur la route, ça n'arrive pas qu'aux autres ? Telle est la question posée par l'Institut de la sécurité routière belge, qui a publié cette vidéo poignante, mardi 8 avril. 

En "tendant un miroir aux conducteurs qui ont tendance à rouler trop vite" pour les faire réfléchir à leur comportement, la Belgique a choisi de frapper fort. Mais le message passe-t-il auprès des jeunes ? Pour Jean-Claude Assailly, de l'Institut français des sciences et technologies des transports, "quand on a entre 15 et 25 ans, la mort, on n'hésite pas à flirter avec. Ce qui passe mieux, c'est le message citoyen : ne pas causer à autrui de dommage irréversible."

Des sapeurs-pompiers présentent aux automobilistes une reconstitution d\'accident, le 29 juin 2012, sur l\'aire de Mâcon-Saint-Albain (Saône-et-Loire) sur l\'autoroute A6, à l\'occasion de l\'opération de sécurite routière, \"Civil\'été\", organisée sur les routes de l\'est de la France.
Des sapeurs-pompiers présentent aux automobilistes une reconstitution d'accident, le 29 juin 2012, sur l'aire de Mâcon-Saint-Albain (Saône-et-Loire) sur l'autoroute A6, à l'occasion de l'opération de sécurite routière, "Civil'été", organisée sur les routes de l'est de la France. (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)