VIDEO. "Cette voix, c'est moi" : l'éloquence d'une sourde émeut aux larmes le jury et le public du "Grand oral"

Virginie Delalande, sourde de naissance, participait, mardi, au concours d'éloquence de France 2.

Voir la vidéo

"Je vous parle avec une voix. Cette voix, qui peut-être vous dérange, vous met mal à l'aise, c'est une voix que moi-même je n'ai jamais entendue."  Virginie Delalande, sourde de naissance, participait au concours d'éloquence de France 2, mardi 19 février. Cette avocate est revenue, avec beaucoup de sensibilité sur son parcours professionnel, notamment. "Parce qu'on m'a dit que c'était impossible, que ce métier n'était pas pour moi, (...) je suis devenue avocate parce que je connais ce sentiment d'injustice, celui qui vous prend aux tripes et vous empêche de dormir", a ainsi expliqué Virginie Delalande.

Mille fois, j’ai eu envie d’abandonner. Puis ce qui m’a sauvé, c’est que je suis bavarde.

Virginie Delalande

sur France 2

Son discours a ému le jury composé de l'ancienne Miss France Sonia Rolland, du rappeur Oxmo Puccino, de l'avocat Bertrand Périer, du producteur Dominique Besnehard, de l'humoriste Caroline Vigneaux et de l'ancienne ministre Roselyne Bachelot. Cette dernière a essuyé quelques larmes à l'issue de cette intervention. Virginie Delalande est arrivée dans le trio final du "Grand oral", mais c'est un autre candidat, Bill, qui l'a emporté.

Ce n'est pas la première fois que Virginie Delalande fait entendre sa voix. Dans une interview accordée à Brut, elle avait déjà invité les entendants à ne pas avoir peur "de la différence, c’est vraiment quelque chose qui enrichit énormément (...). Le handicap n’est absolument pas contagieux donc vous ne l’attraperez pas."

Virginie Delalande, sourde de naissance, participait au concours d\'éloquence de la chaîne.
Virginie Delalande, sourde de naissance, participait au concours d'éloquence de la chaîne. (FRANCEINFO / FRANCE 2)