Vers une redevance audiovisuelle pour les résidences secondaires ?

Un amendement PS au projet de budget 2013 propose l'instauration d'une redevance audiovisuelle "demi-tarif" pour les résidences secondaires. En échange, la redevance principale augmenterait moins que prévu.

(Fotolia.com)

La ministre de la Culture Aurélie
Filippetti serait d'accord sur le principe. Reste à en discuter les modalités,
confie-t-on à son cabinet.

Le principe serait le suivant : la
redevance audiovisuelle augmenterait en 2013 de 2 euros, au lieu de 4 euros comme prévu

dans le projet de Budget. Elle passerait donc de 125 à 127 euros.

Mais en échange, une redevance "mi-tarif" viendrait frapper les
résidences secondaires. D'un montant de 64 euros, cette extension aux
résidences secondaires pourrait rapporter quelque 164 millions d'euros dans les
caisses de l'Etat.

Depuis 2009, le montant de la
"contribution à l'audiovisuel public" — payée par les foyers qui
possèdent un poste de télévision — est réévalué chaque année en fonction de
l'inflation. Cette taxe a rapporté en 2011 quelque 3,2 milliards d'euros et
assuré 85 % du financement de l'audiovisuel public.

La redevance française est l'une des moins chères d'Europe. Elle atteint 365
euros en Suisse, 264 euros en Autriche, 215 euros en Allemagne et 169 euros en Grande-Bretagne.