Un homme de 19 ans qui avait insulté des gendarmes sur Facebook a été condamné vendredi à trois mois de prison ferme

C'est le tribunal correctionnel de Brest qui a pris cette décision. En janvier,à la suite d'un contrôle routier à l'issue duquel il avait dû rentrer à pied, le jeune homme avait publié sur Facebook des propos injurieux envers les gendarmes du Faou (Finistère).Les militaires étaient tombés par hasard sur ces insultes restées en ligne pendant 3 mois.

La procureure du tribunal correctionnel de Brest avait au départ requis six mois de prison ferme.
La procureure du tribunal correctionnel de Brest avait au départ requis six mois de prison ferme. (AFP Loic Venance)

C'est le tribunal correctionnel de Brest qui a pris cette décision. En janvier,à la suite d'un contrôle routier à l'issue duquel il avait dû rentrer à pied, le jeune homme avait publié sur Facebook des propos injurieux envers les gendarmes du Faou (Finistère).

Les militaires étaient tombés par hasard sur ces insultes restées en ligne pendant 3 mois.

Les propos injurieux ont été considérés comme un "outrage public" par le tribunal. En effet, les paramètres de confidentialité du compte de l'habitant de Locmaria-Plouzané sont restés sur les réglages par défaut et ses états d"âme sont visibles par n"importe qui. Son profil est totalement ouvert, il est public.

Le jeune homme, absent à l'audience, a également été condamné à verser 1.200 euros de dommages et intérêts aux gendarmes.

Internet sans Frontières, association travaillant à la promotion de la liberté d'expression sur internet, a déploré dans un communiqué la "sévérité inédite" de la peine, relevant qu'il s'agit de "la première fois en France qu'un individu est condamné à de la prison ferme pour ce type de faits".

La procureure Léoquet avait au départ requis six mois de prison ferme.