Cet article date de plus de neuf ans.

"Super Mario" sauvera-t-il la zone euro ?

L'Italien Mario Draghi a été nommé à la présidence de la Banque centrale européenne. Il remplacera le Français Jean-Claude Trichet à la fin de son mandat le 31 octobre, dans une période délicate pour la zone euro.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France © REUTERS / Francois Lenoir)

La nomination de Mario Draghi a été confirmée à Bruxelles, lors d'un sommet européen. Sans surprise, les dirigeants de l'UE ont choisi l'Italien pour remplacer Jean-Claude Trichet à la tête de la Banque centrale européenne (BCE).

"Super Mario"

A 64 ans, Mario Draghi est un homme réputé pour sa discrétion, son sérieux et sa détermination. Il est parfois surnommé "Super Mario".

Il est actuellement directeur de la Banque centrale italienne.
_ Titulaire d'un doctorat en Économie au Massachusetts Institute of Technology (MIT), il a gagné ses galons sur la scène internationale en représentant l'Italie à la Banque mondiale entre 1984 et 1990. Il est ensuite devenu directeur général du Trésor italien en 1991, un poste qu'il occupera dix ans.

Il quitte le gouvernement lorsque Berlusconi arrive au pouvoir, en 2001, et intègre Goldman Sachs. Il rejoint alors la direction de la banque américaine. Et c'est peut-être la seule ombre au portrait presque parfait de l'Italien, puisque la banque américaine a été accusée notamment de maquiller les comptes de la Grèce. Mais Mario Draghi a toujours assuré avoir agi "avec intégrité" au sein de la banque, d'autant que les faits incriminés sont antérieurs à son arrivée.
_ Et finalement, cette expérience n'empêche pas sa nomination aujourd'hui.

Sa nationalité italienne aurait aussi pu être un handicap, très mal vue dans un premier temps par les Allemands. Mais Mario Draghi a su prouver qu'il était loin des frasques berlusconiennes. Reste qu'il est issu d'un des pays les plus endettés de la zone euro.

Mario Draghi prendra ses nouvelles fonctions à Francfort le 1er novembre, l'actuel président achevant son mandat le 31 octobre, après huit années passées à la tête de l'institution. "Super Mario" devra faire preuve de créativité pour tente de sauver la zone euro, dix ans après la naissance de la monnaie unique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.