Video. Retour vers le futur de l'info : qu’est-ce qu’un journal féministe ?

Chapitre 12. Embarquez avec nous dans "Retour vers le futur de l’info", et découvrez une époque qui parlait déjà de fausses nouvelles, fausses images, corruption, responsabilités de la presse…C’était il y a plus d’un siècle. Franceinfo s’est associé avec Retronews, le site de presse de la BNF, pour ce passionnant voyage.

Nous sommes le 9 décembre 1897. Marguerite Durand lance La Fronde. Cette femme d’origine bourgeoise a été comédienne, elle a écrit pour les quotidiens La Presse et Le Figaro.

Et la voilà désormais à la tête de son journal. Un quotidien laïque, républicain et dreyfusard au moment de la grande affaire. Dans le journal Le Temps, le 7 décembre 1897, Marguerite Durand précise que "La Fronde se propose d’être l’agent non d’une secte féministe, non d’un parti, mais d’un sexe".

"Les frondeuses" comme on les appelle, sont écrivaines, institutrices… On parle de tout dans ce journal, de la politique au sport. La seule journaliste est madame Séverine. Et l’article qu’elle va rédiger sur l’avortement est d’une étonnante modernité.

La suite est au féminin dans cette vidéo…

Qu’est-ce qu’un journal féministe ?
Qu’est-ce qu’un journal féministe ? (retour vers le futur de l'info)