Cet article date de plus d'onze ans.

Près de neuf internautes français sur 10 effectuent des démarches administratives en ligne

85% d'entre eux ont également déjà acheté sur internet selon le premier baromètre de la Caisse des dépôts et de l'Acsel sur "la confiance des Français dans le numérique".Selon l'enquête réalisée par l'Idate (Institut de l'audiovisuel et des télécoms en Europe), 68% des français est internaute et 76% d'entre eux sont connectés tous les jours.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
85% d'entre eux ont également déjà acheté sur internet selon le premier baromètre de la Caisse des dépôts et de l'Acsel sur "la confiance des Français dans le numérique".

Selon l'enquête réalisée par l'Idate (Institut de l'audiovisuel et des télécoms en Europe), 68% des français est internaute et 76% d'entre eux sont connectés tous les jours.

Cette pratique est corrélée à un fort taux d'usage des services en ligne : 89% des internautes ont déjà effectué de cette manière une démarche administrative, 85% ont déjà acheté et 80% consultent ainsi leurs comptes bancaires.

L'accroissement de ce type de services s'accompagne d'une multiplication des identités numériques. En moyenne, l'internaute français possède 12 comptes: 2 à 3 adresses mail (1 à 2 pour la messagerie instantanée, 1 à 2 profils pour la messagerie), 2 pseudos pour les utilisateurs de forums et un compte sur 4 sites de commerce.

Les différents services ne sont pas perçus de la même façon d'un point de vue des risques. Mais globalement, l'intérêt de ces services est jugé plus important que les risques encourus. Pour le commerce en ligne, 43% craignent le piratage de leurs données bancaires et 25% la consultation de leurs données personnelles.

Les principaux leviers de confiance dans l'e-administration sont l'expérience (47%), la caution des administrations en général (43%) et les garanties techniques de sécurité (44%). Pour les banques, la confiance repose avant tout sur ce dernier facteur (75%).

Au palmarès des informations jugées sensibles figurent celles relatives à la santé (71%) et à la vie personnelle (51%).

L'enquête a été réalisée en octobre 2009, en ligne auprès de 700 internautes et au
téléphone auprès de 300 non-internautes, selon la méthode des quotas.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.