Pour environ 300 euros, un logiciel permet d'espionner les portables à distance en interceptant toutes ses données

"Votre portable devient espion" annonce en Une Le Parisien - Aujourd'hui en France lundi matin."Interdit à l'usage en France, admis en vente libre sur Internet (...) ce mouchard intercepte toutes les conversations, les courriels et les textos (...) Une arme redoutable dans l'entreprise...comme dans la vie privée", résume le quotidien régional.

Pierre Martinet, ancien espion de la DGSE - 26/04/05
Pierre Martinet, ancien espion de la DGSE - 26/04/05 (AFP Joel Saget)

"Votre portable devient espion" annonce en Une Le Parisien - Aujourd'hui en France lundi matin.

"Interdit à l'usage en France, admis en vente libre sur Internet (...) ce mouchard intercepte toutes les conversations, les courriels et les textos (...) Une arme redoutable dans l'entreprise...comme dans la vie privée", résume le quotidien régional.

Comment ça marche?
L'espion a besoin de quelques minutes pour installer un petit logiciel dans le téléphone cible. La société suisse ProMibs vend ce type de logiciel pour 300 euros sur internet. ProMibs vous envoie une adresse e-mail pour télécharger le logiciel appelé MM-Pro. Il ne s'agit là que d'un des logiciels espions existants mais il présente l'avantage ou l'inconvénient, de fonctionner sur Symbian (Nokia), Windows Mobile (Blackberry) et iPhone. Une fois le logiciel installé vous n'avez plus qu'à effacer l'icône et la cible ne se rend plus compte de rien. Vous pouvez désormais consulter à distance ses textos, mails, la liste des appels, bref, tous les contenus du téléphone espionné.

A noter également que parmi les différents logiciels espions, certains offrent la possibilité de géolocaliser les déplacements du téléphone et donc de son propriétaire. Mais aussi de transformer le téléphone espionné en micro pour écouter ce qu'il se dit dans une pièce.

Quelle parade?
Tout d'abord la loi. Le code pénal prévoit jusqu'à 45.000 euros d'amende et un an de prison pour ce type de violation de la vie privée. La loi dit qu'il est interdit de "capter, enregistrer ou transmettre, sans le consentement de leurs auteurs, des paroles prononcées à titre privé ou confidentiel". Problème, leur utilisation est interdite mais pas leur vente ! Et encore, car la loi n'interdit pas leur utilisation à l'insu de son propre enfant mineur.

Malheureusement la loi ne suffit pas. Désormais, il vaudra mieux éviter de laisser traîner son portable n'importe où et se méfier si quelqu'un que vous ne connaissez pas vous offre un portable. Il est également possible de "reseter" (remettre à zéro, ndlr) l'appareil, mais cela coûte autant que le téléphone. Sinon, il est toujours possible de changer de téléphone directement puisque le logiciel est rattaché au portable et non à la carte SIM. Selon Le Parisien, ce type de produits intéresse notamment "les services d'Etat", "certains gouvernements asiatiques ou africains", des "cadres supérieurs", "un parent" ou "un conjoint jaloux".

En attendant que les opérateurs et les fabricants réagissent à cette menace d'une nouvelle génération, tout un chacun est désormais en mesure de réaliser son fantasme de devenir un Big Brother.