Cet article date de plus de neuf ans.

Polémique après les déclarations du patron de France Télévisions sur Mediapart

Jeudi, le PDG de France Télévisions a vivement critiqué le traitement de l'affaire Woerth/Bettencourt par Médiapart, le site internet d'Edwy Plenel. Rémy Pflimlin a ainsi affirmé que son groupe aurait traité l'information de façon "moins manipulatrice". Des propos critiqués aussi bien par les journalistes de ce site que qu'au sein des rédactions de France télévisions.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France © France Info)

A l'origine de cette affaire, une déclaration de Thiérry Pflimlin interrogé lors d'une rencontre au Club de la presse de Strasbourg.

“Je
pense que l'affaire dont tu parles peut sortir et probablement de façon plus
sérieuse et moins émotionnelle, moins manipulatrice et moins publicitaire que
sur Médiapart” a donc affirmé Rémy Pflimlin.
Parmi les réactions à cette mise en cause, celle de la Société des journalistes de Médiapart qui a dénoncé
des propos “diffamatoires, a fortiori quand ils émanent du premier responsable
de la télévision publique, fut-il nommé directement par le président de la
République.”

Mais les syndicats de France télévisions ont également réagi.

“On est très surpris par ces accusations de manipulation, d'autant que les
antennes de France Télévisions ont beaucoup repris les informations de
Médiapart” sur cette affaire, s'étonne Yann Fossurier pour la SDJ de France 3. Selon le SNJ, les “accusations” de M. Pflimlin “ne peuvent
qu'inquiéter”". “Un mois après sa prise de fonction, le PDG veut-il donner raison
à ceux qui affirment que son mode de nomination par l'Elysée risque d'aliéner
son indépendance?” s'interroge le syndicat de journalistes dans un communiqué.

Dans un communiqué, le Forum des sociétés de journalistes, qui
regroupe les SDJ de 32 rédactions, s'est "indignée" des propos
"scandaleux" tenus par le patron de France Télévisions, Rémy Pflimlin:

“Le Forum s'inquiète de voir le PDG du groupe audiovisuel public prendre à son compte des critiques émises contre nos confrères de Médiapart voilà quelques semaines dans l'entourage présidentiel”

Ce Forum rassemble 32 sociétés de journalistes : l'AFP, L'Alsace, Capital,
Courrier Cadres, Les Echos, Elle, L'Equipe, L'Etudiant, L'Express, Le Figaro,
France 24, l'Humanité, I-télé, Le Journal du Dimanche, Libération, Livres Hebdo,
Le Progrès de Lyon, Marianne, Midi libre, Le Monde, Le Monde interactif, Le
Nouvel Observateur, Paris Match, Le Point, Le Quotidien du médecin, Radio
France, Radio France internationale, Sciences et Avenir, Télérama, TF1, La
Tribune et La Vie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.