Cet article date de plus de quatre ans.

Patrick Cohen quitte France Inter et sera remplacé par Léa Salamé et Nicolas Demorand

Patrick Cohen va quitter la matinale de France Inter qu'il anime depuis 2010, a annoncé ce mercredi Laurence Bloch, directrice de la radio publique. Il est remplacé par Léa Salamé et Nicolas Demorand.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
A 54 ans, Patrick Cohen rejoint Frédéric Schlesinger, actuel directeur délégué aux antennes et aux programmes de Radio France, nommé récemment vice-directeur général d'Europe 1. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Le journaliste avait indiqué qu’il prendrait sa décision après l’élection présidentielle. C’est chose faite : mercredi 10 mai, Laurence Bloch, la directrice de France Inter, a annoncé le départ de Patrick Cohen de la matinale de la radio publique. Nicolas Demorand et Léa Salamé le remplaceront à la rentrée à la présentation de la matinale. 

"Nul besoin d'aller piocher à l'extérieur"

"Patrick Cohen, grande voix de l’antenne et de l’information, et Emmanuel Perreau, artisan à mes côtés de l’excellence des programmes, m’ont fait savoir qu’ils souhaitaient quitter la chaîne pour d’autres horizons", a écrit mercredi la directrice de la chaîne. En précisant dans la foulée que France Inter est "aujourd’hui une chaîne puissante et solide", "pleine de talents", et qu’il n’y avait donc à cet égard "nul besoin d’aller piocher à l’extérieur".

Nicolas Demorand et Léa Salamé présenteront la tranche du 7/9. "Ils incarnent à eux deux tout ce que représente la chaîne aujourd’hui : modernité, curiosité, gaité et rigueur", assure Laurence Bloch.

Patrick Cohen rejoint Frédéric Schlesinger

À 54 ans, Patrick Cohen rejoint Frédéric Schlesinger, jusque là directeur délégué aux antennes et aux programmes de Radio France, nommé récemment vice-directeur général d'Europe 1 par Arnaud Lagardère. Nicolas Demorand abandonnera la tranche 18h-20h qu’il anime actuellement.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.