Médias : l'armateur CMA CGM prend le contrôle du groupe de presse La Provence

La décision du tribunal de commerce constitue l'épilogue d'un bras de fer judiciaire qui a opposé durant des mois les milliardaires Rodolphe Saadé, PDG de CMA CGM, au patron de Free, Xavier Niel.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le groupe La Provence change de propriétaire, avec l'aval du tribunal de commerce, le 30 septembre 2022. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)

Après des mois d'incertitude, la transaction est actée : le tribunal de commerce de Bobigny a validé vendredi 30 septembre le rachat du groupe de presse La Provence par l'armateur CMA CGM pour 81 millions d'euros, une décision attendue après un accord avec son concurrent Xavier Niel, fondateur de Free.

Près d'un an après le décès de l'emblématique homme d'affaires puis une longue bataille devant les tribunaux, CMA CGM et le groupe de Xavier Niel s'étant longtemps déchirés pour le contrôle du navire amiral de la presse du sud de la France, un des géants mondiaux du transport maritime prend les commandes d'un groupe qui compte 850 salariés et publie les quotidiens La Provence et Corse Matin.

En s'offrant ces journaux, CMA CGM, basé à Marseille, fait également une entrée remarquée dans l'univers des médias. L'appétit de l'armateur ne s'arrête pas là puisque Rodolphe Saadé est également en lice pour la reprise de la chaîne M6, au sein d'un attelage mené par Stéphane Courbit (FL Entertainment). "Je me réjouis de cette décision qui vient clore plusieurs mois de travail et d'intense mobilisation de l'ensemble des parties", a salué dans un communiqué le liquidateur judiciaire du groupe Bernard Tapie, Marc Sénéchal.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.