Cet article date de plus de douze ans.

Les louanges de Mitterrand à France Télévisions

Pour le ministre de la Culture, la société audiovisuelle publique est dotée d'une "équipe remarquable"
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Frédéric Mitterrand au journal de 20h de France 2, le 15 juillet 2009 (© France 2)
Pour le ministre de la Culture, la société audiovisuelle publique est dotée d'une "équipe remarquable"Pour le ministre de la Culture, la société audiovisuelle publique est dotée d'une "équipe remarquable"

M. Mitterrand s'est enthousiasmé pour la programmation estivale "excellente"

La suppression progressive de la publicité sur France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5, France Ô) a libéré "la télévision publique de la pression de l'audience commerciale", a-t-il indiqué jeudi lors de la présentation du budget de son ministère pour 2010

Patric de Carolis présent à la conférence


Depuis janvier, les chaînes de France Télévisions ne diffusent plus de publicité après 20h00.
Parallèlement, la loi du 5 mars 2009 prévoit la transformation de France Télévisions en entreprise unique, avec le regroupement de chacune des sociétés correspondant à chaque chaîne publique au sein d'une société commune.
Cette réforme "donne à la nouvelle entreprise commune les moyens de son ambition éditoriale, menée par une équipe remarquable", a jugé M. Mitterrand.

Le mandat de Patrick de Carolis, PDG de France Télévisions et présent à la conférence, prend fin en août 2010.
Il a en charge la mise en place de la nouvelle organisation à compter de janvier 2010 et d'une nouvelle convention collective d'ici mi-juin 2010.
M. Mitterrand a en outre ajouté, en marge de la conférence, que France Télévisions a proposé un programme "excellent" cet été.

Des dotations en hausse


Le projet de loi de finances 2010 prévoit une hausse de 2,4% des dotations à France Télévisions, à 2,55 milliards d'euros, dont une enveloppe de 458 millions d'euros pour compenser la suppression progressive de la publicité sur France Télévisions, a précisé M. Mitterrand.

A ce titre, 450 millions d'euros devaient être alloués au titre de 2009, mais la somme n'a toujours pas été versée. France Télévisions a annoncé mercredi un "ajustement" à la baisse de cette dotation à 415 millions, en raison d'un surplus de recettes publicitaires de 105 millions d'euros enregistré cette année.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.