Cet article date de plus de dix ans.

Le renvoi de téléspectateurs et auditeurs vers les réseaux sociaux peut consitituer une "publicité clandestine"

C'est le cas lorsque Facebook ou Twitter sont nommés à l'antenne, sélon une déclaration publiée sur le site du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA)."Le renvoi vers les réseaux sociaux sans les citer présente" lui "un caractère informatif", considère le CSA.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

C'est le cas lorsque Facebook ou Twitter sont nommés à l'antenne, sélon une déclaration publiée sur le site du Conseil supérieur de l'audiovisuel ( CSA).

"Le renvoi vers les réseaux sociaux sans les citer présente" lui "un caractère informatif", considère le CSA.

Dans le cas contraire, "le renvoi revêt un caractère pubicitaire" qui contrevient à un décret de mars 1992 "prohibant la publicité clandestine".

"Le Conseil a été saisi par une chaîne de télévision de la conformité à la réglementation en matière de publicité des renvois aux pages consacrées à ses émissions sur des sites de réseaux sociaux", est-il écrit.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.