Le personnel du "Journal du dimanche" prolonge sa grève contre l'arrivée de Geoffroy Lejeune, ancien responsable de "Valeurs actuelles"

En raison de cette fronde sociale, approuvée à 98% par les équipes de l'hebdomadaire, les éditions papier et numérique du "JDD" ne paraîtront pas dimanche.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le directeur de la rédaction de "Valeurs Actuelles", Geoffroy Lejeune, participe à un débat sur l'Europe, le 25 avril 2019, à Paris. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Il n'y aura pas de JDD dans les kiosques dimanche 25 juin. Le personnel du Journal du dimanche a voté à nouveau à la quasi-unanimité samedi la poursuite du mouvement de grève, entamé jeudi en réaction à l'arrivée comme directeur de la rédaction de Geoffroy Lejeune, tout juste débarqué de l'hebdomadaire d'extrême droite Valeurs actuelles. La fronde se poursuivra au moins jusqu'à mercredi matin.

La rédaction a demandé samedi à la direction de l'hebdomadaire, contrôlé par Vincent Bolloré, de renoncer à nommer à sa tête Geoffroy Lejeune. Officielle depuis vendredi soir, cette arrivée est une "ligne rouge", a écrit la société des journalistes du JDD"La rédaction du JDD refuse d'être dirigée par un homme dont les idées sont en contradiction totale avec les valeurs du journal", a-t-elle ajouté, après un vote à 98% en faveur de la reconduction de la grève (80 voix "pour", deux "contre", trois "ne se prononce pas").

L'annonce de la nomination de Geoffroy Lejeune a suscité de nombreuses réactions. Une tribune signée par une trentaine de sociétés de journalistes (SDJ) et de rédacteurs de grands médias doit être publiée, dimanche matin, pour demander aux propriétaires du JDD de renoncer à ce "passage en force".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.