Cet article date de plus de neuf ans.

Le nouveau président de France Télévisions auditionné par le CSA

Choisi par Nicolas Sarkozy, Rémy Pflimlin succèdera à Patrick de Carolis le 23 août à la tête de France Télévisions. Le CSA l'auditionne aujourd'hui avant de rendre son avis sur le sujet, avant l'Assemblée nationale et le Sénat la semaine prochaine. Le président de la République procède ainsi pour la seconde fois à ce nouveau mode de nomination.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France © France Info)

Jean-Luc Hees, PDG de Radio France, était le premier nommé par Nicolas Sarkozy par décret, suite à la loi de 2009 réformant l'audiovisuel public. Auparavant, la décision appartenait au CSA. Agé de 56 ans, Rémy Pflimlin, ancien directeur de France 3, sera le premier dirigeant de France Télévisions nommé par le chef de l'Etat. Le mandat de cinq ans de Patrick de Carolis s'achève le 24 août prochain.

Diplômé d'HEC, Rémy Pflimlin a débuté sa carrière dans la presse régionale. Il a notamment été président du directoire de 1993 à 1999 du quotidien L'Alsace. En novembre 1999, il rejoint France 3 en qualité de Directeur général, puis intègre les NMPP (Nouvelles messageries de la presse parisienne, devenues Presstalis) en janvier 2006 en qualité de directeur général adjoint, pour succéder à Ghislain Le Leu le 1er juillet 2006.

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) doit encore "rendre un avis conforme, le président de l'Assemblée nationale et le président du Sénat seront saisis à leur tour, afin que la commission intéressée de chacune des assemblées se prononce", selon le communiqué de la présidence de la République.
_ Rémy Pflimlin sera auditionné le lundi 12 juillet par la commission des Affaires culturelles de l'Assemblée nationale à 11h et par la commission des Affaires culturelles du Sénat, à 16h (retransmis en direct sur le site de l'Assemblée et du Sénat).

Une rumeur récurrente donnait encore récemment Alexandre Bompard, actuel patron d'Europe 1 (groupe Lagardère), favori pour ce poste. Dans le contexte des polémiques qui s'enchaînent à l'encontre de plusieurs ministres, la nomination de Pflimlin fait figure de choix plus consensuel.

Caroline Caldier avec agences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.