Le groupe Le Monde, a enregistré en 2010 une perte nette de 34 millions d'euros

Le déficit de 2010 s'élevait à 25 millions. C'est ce qu'affirme mardi le site web du quotidien Les Echos."Le chiffre d'affaire a reculé à 373 millions d'euros, contre 391 millions d'euros en 2009 en raison de l'érosion des ventes et des recettes publicitaires", est-il également précisé.

Erik Izraelewicz, directeur du Monde, devant le siège du journal, le 10 février 2011
Erik Izraelewicz, directeur du Monde, devant le siège du journal, le 10 février 2011 (AFP/Martin Bureau)

Le déficit de 2010 s'élevait à 25 millions. C'est ce qu'affirme mardi le site web du quotidien Les Echos.

"Le chiffre d'affaire a reculé à 373 millions d'euros, contre 391 millions d'euros en 2009 en raison de l'érosion des ventes et des recettes publicitaires", est-il également précisé.

"Les deux tiers des pertes de 2010 proviennent des diverses provisions passées sur les comptes (clause de cession, immobilier, imprimerie...) pour un montant total de 23 millions. Le résultat opérationnel, lui, n'a été déficitaire qu'à hauteur de 2 millions d'euros", soulignent également Les Echos.

Pour le trio des propriétaires (Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse), ces chiffres ne constituent nullement une surprise. Ces entrepreneurs avaient repris l'an passé le quotidien en grande difficulté, au bord du dépôt de bilan.

Selon une source proche du Conseil de surveillance contacté par l'AFP, qui était réuni mardi, "les résultats 2011 montrent que le groupe est sur la bonne voie, avec un résultat d'exploitation équilibré, en avance de 2 millions d'euros sur le plan de marche et de 5 millions d'euros sur les exercices antérieurs".

C'est dans l'édition de mercredi, datée de jeudi, que le quotidien compte officiellemment faire part de sa situation financière.