Le cadre de TF1 licencié pour avoir critiqué la loi Hadopi a déposé une plainte lundi contre la chaîne privée

Une plainte pour "discrimination en raison des opinions politiques", annonce l'AFP, confirmant une information de Libération.Jérôme Bourreau-Guggenheim, 31 ans, qui était responsable du pôle innovation web de TF1, avait écrit en février à sa députée Françoise de Panafieu (UMP) pour dénoncer le projet de loi Hadopi.

Vue partielle de l\'immeuble qui abrite le siège de la chaîne française de télévision privée TF1 à Boulogne-Billancourt.
Vue partielle de l'immeuble qui abrite le siège de la chaîne française de télévision privée TF1 à Boulogne-Billancourt. (AFP/JOEL SAGET)

Une plainte pour "discrimination en raison des opinions politiques", annonce l'AFP, confirmant une information de Libération.

Jérôme Bourreau-Guggenheim, 31 ans, qui était responsable du pôle innovation web de TF1, avait écrit en février à sa députée Françoise de Panafieu (UMP) pour dénoncer le projet de loi Hadopi.

Celui-ci était alors en discussion à l'Assemblée.

Quelques semaines plus tard, il avait été convoqué par un responsable de la chaîne qui lui avait fait alors comprendre qu'il serait sanctionné en raison de son opposition à ce projet. En avril, il avait reçu sa lettre de licenciement.

Lors de son entretien avec son employeur, il s'était rendu compte que le mail envoyé à Mme de Panafieu avait été transféré au ministère de la Culture qui l'avait ensuite transmis à la direction de TF1. A la suite de cette affaire, la ministre de la Culture Christine Albanel avait suspendu temporairement le collaborateur qui avait transmis à TF1 l'email de M. Bourreau-Guggenheim.