Cet article date de plus de dix ans.

La date butoir du lundi 7 juin pour la signature d'une nouvelle convention collective à France TV a sauté

La cour d'appel a en effet infirmé jeudi un jugement en première instance qui avait débouté fin mars les syndicats SNJ, CFDT et CFE-CGC.L'appel à la grève à France télévisions vendredi a toutefois été maintenu . Conséquence: l'actualisation de l'information sur france2.fr et france3.fr s'en est trouvé perturbée.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'immeuble de France Télévisions (photo prise en 2008) (AFP/JEAN AYISSI)

La cour d'appel a en effet infirmé jeudi un jugement en première instance qui avait débouté fin mars les syndicats SNJ, CFDT et CFE-CGC.

L'appel à la grève à France télévisions vendredi a toutefois été maintenu . Conséquence: l'actualisation de l'information sur france2.fr et france3.fr s'en est trouvé perturbée.

Prolongation des discussions
Les délais de négociations d'une nouvelle convention collective sont prolongés jusqu'à mars 2012 pour les personnels administratifs et techniques, et jusqu'à février 2011 pour les journalistes (11.000 salariés au total), a précisé le SNJ. "Nous sommes très heureux, même si ça ne résout pas tout", a déclaré Carole Petit, secrétaire générale du SNJ de France Télévisions. Le SNJ, la CFDT et la CFE-CGC avaient appelé à la grève vendredi, un mot d'ordre qui est maintenu. Contactée par l'AFP, la direction du groupe public a précisé vouloir analyser la décision avant de réagir.

Le mandat du PDG, Patrick De Carolis, se termine en août
Le mandat du PDG actuel de France Télévisions s'achève en août 2010. A la mi-avril, des rumeurs avaient circulé sur l'annonce de la nomination d'Alexandre Bompard, patron d'Europe 1, bien avant l'échéance de son mandat. Ces rumeurs avaient "déstabilisé le groupe", selon la CGT, et interféré dans les négociations. "Il faut le laisser travailler", avait déclaré à la mi-mai le ministre de la Culture et de la Communication, Frédéric Mitterrand, laissant entendre que l'Elysée attendait la fin des négociations pour choisir son successeur.

Le patron de France Télévisions nommé par le chef de l'Etat
En vertu de la loi de mars 2009 sur l'audiovisuel public, voulue par le chef de l'Etat, les patrons de l'auduovisuel public (Radio France, France Télévisions...) sont nommés par l'exécutif. Cette loi a également supprimé la publicité et transformé France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5 et RFO), auparavant constituée d'une quarantaine de sociétés, en une entreprise commune, d'où la volonté d'avoir une convention collective unique.

Les négociations ont commencé il y a quinze mois et ont déjà donné lieu à une grève importante qui avait fortement perturbé les soirées électorales pendant les élections régionales, en mars.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.