Cet article date de plus de huit ans.

Koh-Lanta : un problème de santé à l'origine de la mort de Gérald Babin (autopsie)

Selon le pré-rapport d'autopsie, Gérald Babin a succombé, sur le tournage de Koh-Lanta, à une "défaillance cardiaque sur cardiopathie dilatée", une pathologie du cœur. Les investigations n'ont pas révélé la présence de produits dopants. Les enquêteurs continuent à éplucher les images du tournage.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Capture d'écran du site de TF1)

Les premiers examens pratiqués sur
le corps de Gérald Babin à l'Institut médico-légal de Paris n'ont pas révélé la
présence de stupéfiants ou de produits dopants, notamment d'anabolisants
évoqués par certains médias. Seulement la présence de "substances médicamenteuses
à concentration thérapeutique", selon le pré-rapport d'autopsie.

C'est au contraire une pathologie
cardiaque, ancienne, qui aurait conduit au malaise qui a emporté le jeune
candidat de 25 ans. Une "cardiopathie dilatée, précise le parquet : les
cavités du cœur sont dilatées (trop grandes) au point que le muscle cardiaque
ne peut plus assurer pleinement sa fonction de pompe. Cette déformation,
d'origine congénitale ou "acquise" (à la suite d'une infection ou de
la prise de produit toxique) provoque un risque accru de mort subite.

Electrocardiogramme et test d'effort

C'est en tout cas "une cause d'exclusion d'un club sportif", selon une cardiologue interrogée par l'AFP. Car, "avec une bonne dose de stress, cela peut faire dérailler la machine", ajoute le médecin.

La cardiopathie dilatée de Gérald Babin a-t-elle pu passer au travers de l'examen médical — comprenant notamment un électrocardiogramme et un test d'effort — que subissent tous les candidats à Koh-Lanta ? Selon la cardiologue, un  lectrocardiogramme "pas tout à fait normal" doit éveiller les soupçons. Le diagnostic peut alors être complété "par une échographie" puis "une IRM cardiaque pour confirmer le diagnostic". Mais cette pathologie peut aussi présenter un électro tout à fait normal, selon un autre spécialiste.
La production devra sans doute s'expliquer sur ce point, et verser au dossier d'enquête les éléments médicaux du candidat décédé. 

Conditions de prise en charge
médicale

L'enquête se poursuit. En
particulier pour déterminer les circonstances exactes du malaise fatal et "les
conditions de sa prise en charge médicale", poursuit le parquet. Les enquêteurs
continuent à éplucher les rushs (toutes les images tournées) fournis par
la société de production, ALP. Enfin,
l'audition des témoins — l'équipe de production et les autres candidats — se
poursuit, dans le cadre de l'enquête préliminaire pour homicide involontaire
ouverte le 27 mars.

Gérald Babin est décédé au premier
jour du tournage de Koh-Lanta
, le 22 mars, sur l'île de Koh Rong. Selon ALP, il
a été pris de crampes lors du premier jeu après le "naufrage" des
participants sur le site. Pris en charge par le médecin qui lui a prodigué les
premiers soins, il est décédé à l'hôpital où il venait d'être héliporté.

Sa mort a été suivie par le suicide, le 31 mars, du médecin de la production,
un urgentiste de 38 ans. Dans une lettre écrite avant de se donner la mort,
Thierry Costa se disait "sali" par les médias.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.