Cet article date de plus de sept ans.

Internet se fait une place remarquée dans la fiction américaine

Avec pas moins de neuf nominations aux Emmy Awards en septembre prochain, la série House of Cards, créée et diffusée sur Internet, a suscité une véritable prise de conscience dans le monde des séries américaines. À tel point que le syndicat des réalisateurs et celui des scénaristes ont décidé de changer leurs règles, et rendre la production Internet éligible à leurs récompenses.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Maxppp)

L'avenir de la fiction américaine passe-t-il par Internet ? Sans aller jusqu'à de telles extrémités, le secteur est ces jours-ci en pleine (r)évolution.

Le changement est venu du succès fracassant de la série House of Cards , racontant l'histoire d'un élu américain - incarné par Kevin Spacey - prêt à toutes les combines pour construire sa carrière. Elle concourra le 22 septembre, lors des Emmy Awards à Los Angeles, dans neuf catégories dont la plus prestigieuse, meilleure série dramatique, face aux mastodontes Game of Thrones , Homeland , Breaking Bad ou encore Mad Men . Originalité de la série : elle est diffusée sur Netflix, un service de location par abonnement sur Internet (disponible aux États-Unis).

Premières nominations

L'arrivée sur le marché des séries mises à disposition sur Internet est un marqueur fort, mais tout sauf une surprise. Cela fait maintenant plusieurs années que le web propose une offre diversifiée via des canaux originaux. Netflix, leader du marché, a par exemple rompu certains des codes de la série, comme le séquençage, l'attente du prochain épisode. En février dernier, les treize épisodes d'House of Cards ont été mis à disposition en une seule fois.

"Quand nous sommes allés voir les chaînes hertziennes et le câble, il s'est avéré que Netflix a été le seul fournisseur de contenus qui nous a regardés dans les yeux et nous a dit : 'Nous n'avons pas besoin de pilote. Nous croyons en vous'" (Kevin Spacey, dans le New York Times )

La monde de la fiction américaine l'a bien compris. Les "séries Internet" sont éligibles aux Emmy Awards depuis sept ans. Mais jamais une seule d'entre elles n'avait eu les honneurs d'une nomination. Le 22 septembre prochain, à l'occasion de la cérémonie, une nouvelle marche pourrait donc être franchie, si la série, ou ses interprètes Kevin Spacey et Robin Wright, montaient sur scène pour recevoir une statuette.

Prise de conscience

Dans le sillage étoilé de cette success story, les puissantes "guildes" professionnelles américaines de l'industrie du divertissement ont bien compris où résidait leur intérêt. 

Premiers de cordée, les membres du syndicat des scénaristes (WGA), qui ont publié un communiqué dans lequel ils écrivent : "Que vous regardiez un programme sur un écran de télévision, en ligne, sur un ordinateur portable ou un appareil mobile, un excellent scénario ou une formidable histoire méritent la même reconnaissance ".

Dans la foulée, le syndicat des réalisateurs américains (DGA) a lui aussi changé les règles d'éligibilité à ses prix annuels, en "reconnaissance du nombre toujours plus élevé de programmes originaux créés spécifiquement pour l'Internet par nos membres et leurs équipes ".

Les 25 janvier et 1er février 2014, la remise des prix de la DGA et de la WGA pourrait ainsi réserver de nouvelles surprises, et pourquoi pas faire entrer un peu plus la fiction américaine dans l'ère numérique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.