Cet article date de plus de douze ans.

Hausse des achats médias aux dépens de la musique

Les Français ont accru leurs dépenses médias et multimédias mais diminué celles liées à la musique
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'"e-book" (livre électronique) de Sony (© AFP/Shaun Curry)
Les Français ont accru leurs dépenses médias et multimédias mais diminué celles liées à la musiqueLes Français ont accru leurs dépenses médias et multimédias mais diminué celles liées à la musique

Malgré la crise, chaque foyer a consacré en moyenne 2 324 euros, soit 4,3 % de plus qu'en 2008 dans le secteur multimédia.

En tête du palmarès, le poste internet qui enregistre la plus forte augmentation, + 22% à 264 euros, soutenu par le boom des "netbooks", des mini PC conçus pour faciliter l'accès au net.

"L'accès internet est devenu un facteur indispensable pour faire partie de la société, pour s'informer, pour consommer. C'est devenu totalement incontournable", a expliqué à l'AFP Jamila Yahia Messaoud, directrice de clientèle télécoms et comportements médias à Médiamétrie.

Grâce au passage à télévision numérique terrestre (TNT) prévu à partir de février 2010 et ses nécessaires frais d'équipements, l'audiovisuel enregistre une progression de 7,6% (538 euros).

Côté téléphonie (fixe et mobile) - qui concentre plus d'un tiers des dépenses médias et multimédia et représente le premier poste - les dépenses ont progressé légèrement de 3%.

Fait notable, l'abonnement et les services pèsent plus lourd que l'équipement dans la téléphonie mobile. "On ne peut pas nier qu'il y ait un engouement pour les nouveaux services comme le téléphone 3G et plus précisément l'iPhone, mais l'impact n'est pas ssez important pour faire exploser" ce poste, précise Jamila Yahia Messaoud.

Le poste jeux vidéo et consoles progresse lui de 4%, entraîné par l'équipement, mais les achats de jeux diminuent. "Il y a une volonté de continuer à jouer, se divertir, avec l'apparition de certaines consoles il y a quelques années qui regroupent tous les membres d'un foyer", souligne Jamila Yahia Messaoud.

Seule ombre au tableau, les dépenses dans la musique qui ont fondu de presque un quart (-23,5%) à 70 euros par foyer.

Le poste "autres", qui rassemble la presse, la micro-informatique ou encore les petits appareils numériques type GPS, s'effrite de 0,6% (460 euros). Le cinéma progresse de près de 8% à 47 euros.

Lire aussi

>>

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.