Cet article date de plus de neuf ans.

Encyclopédies en ligne : Larousse contre-attaque

On connaissait la célèbre maison d’édition pour ses dictionnaires et encyclopédies papier. La voilà depuis aujourd’hui sur Internet avec sa première encyclopédie contributive gratuite, concurrençant ainsi les sites tels que Wikipédia.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France ©RF/Catherine Grain)

Le site Larousse permet l’accès gratuit aux dictionnaires de la maison d’édition mais aussi aux contributions d’internautes. Une séparation stricte est faite entre les 150.000 articles et 10.000 photos ou images Larousse et les apports des internautes.

L’éditeur prend quelques précautions, palliant ainsi les limites de Wikipédia. Les contributeurs doivent être identifiés sous une session personnelle et ne peuvent modifier que leurs propres articles. Un système d’alerte sur « 1.000 à 2.000 mots » sur des sujets sensibles permet à une équipe de « modérateurs » d’éviter toute contradiction avec la loi.

Une réelle valeur ajoutée

L’alliance faite par Larousse de l’article de référence et du point de vue citoyen paraît donner une valeur ajoutée à la recherche effectuée. L’objectif de la maison d’éditions, d’après la revue spécialisée Livres Hebdo, serait de se trouver en tête dans le référencement des moteurs de recherche qui commande le volume de trafic sur les sites. Des articles d'actualité devraient prochainement être mis à la disposition des internautes.

La concurrence des encyclopédies thématiques ou généralistes sur Internet a contraint les éditeurs traditionnels à modifier leur stratégie sur le web.
Nombreux sont les éditeurs d’encyclopédie à tenter le développement sur internet, suivant ainsi l’évolution des pratiques de lecture et des méthodes de recherche de chacun. Les éditions Le Robert lanceront au second semestre 2008 un dictionnaire de langue française mais il sera payant.

Aucune n’avait encore relevé le défi d’allier les deux techniques. Et d’autres risquent de suivre : Google prépare déjà Knol son encyclopédie en ligne rédigée par les internautes et comprenant de la publicité. Les innombrables tomes d'encyclopédie sont-ils voués à disparaître de nos étagères ?

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.