Crise à i-Télé : près de 70 journalistes ont prévu de quitter la rédaction

Depuis la reprise de l'antenne le 20 novembre, la chaîne présente une grille de programmes allégée. Des émissions en direct ont lieu le matin de 6 heures à 10 heures et de 18 heures à minuit. Le reste du temps, des reportages sont rediffusés.

Une caméra dans le siège de la chaîne d\'information i-Télé, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), le 9 décembre 2015.
Une caméra dans le siège de la chaîne d'information i-Télé, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), le 9 décembre 2015. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Après un bras de fer d'un mois avec la direction, près 70 journalistes d'i-Télé devraient quitter la rédaction de la chaîne d'information, ont indiqué plusieurs salariés à l'AFP,  vendredi 25 novembre.

A ce jour, 25 des 120 journalistes de la rédaction ont déjà signé la rupture conventionnelle de leur contrat avec la direction de la chaîne, selon une source syndicale. Les autres négocient leur départ."Il y a eu un effet boule de neige, a indiqué une salariée. Ceux qui ne comptaient pas partir voient une rédaction décimée et se disent qu'ils ne pourront pas continuer."

Une grille de programmes allégés jusqu'à nouvel ordre

Depuis la reprise de l'antenne le 20 novembre, la chaîne présente une grille de programmes allégée. Des émissions en direct ont lieu le matin de 6 heures à 10 heures et de 18 heures à minuit. Le reste du temps, des reportages sont rediffusés.

Pendant 31 jours, les grévistes réclamaient des garanties d'indépendance de leur rédaction vis-à-vis de leur actionnaire Vincent Bolloré. Ils ont obtenu la nomination d'un directeur délégué à l'information et de meilleures conditions de départ pour ceux qui ne partagent pas le projet de la chaîne.