Republication des caricatures de Mahomet par "Charlie Hebdo" : "C'est audacieux", apprécie la veuve du dessinateur français Georges Wolinski

Mais pas sans risque, confie Maryse Wolinski qui bénéficie d'une protection rapprochée.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Maryse Wolinski, le 21 décembre 2015. (FR?D?RIC DUGIT / MAXPPP)

L'hebdomadaire Charlie Hebdo a décidé de republier mercredi 2 septembre les caricatures de Mahomet qui ont déclenché les attentats de janvier 2015. Après cette publication, les locaux du journal ont fait l'objet d'une attaque terroriste qui a fait 12 morts. "C'est audacieux", a réagi mardi sur franceinfo Maryse Wolinski, veuve du dessinateur français Georges Wolinski.

Le droit au blasphème et à la liberté d'expression

Ces 12 dessins, publiés initialement par un quotidien danois en 2005 et déjà repris par Charlie Hebdo en 2006, figureront dans un numéro spécial intitulé "Tout ça pour ça". Maryse Wolinski espère qu'au procès, qui s'ouvre mercredi, "on parle beaucoup du droit au blasphème et de la liberté d'expression. Ils prennent un peu d'avance. Peut-être" prennent-ils un risque en republiant ces caricatures. "Il se pourrait que la situation soit un peu tendue d'après ce que nous a dit le ministre de l'Intérieur hier. Les épouses ont des protections rapprochées", confie Maryse Wolinski.

La veuve du dessinateur, tué lors de l'attentat, se bat pour le droit à la liberté d'expression. "J'ai repris un projet de mon mari pour la création d'une Maison européenne du dessin satirique et du dessin de presse", déclare-t-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.