Pays-Bas : quand le leader de l'extrême droite Geert Wilders organise un concours de caricatures de Mahomet

Le leader de l'extrême droite aux Pays-Bas a obtenu l'accord des autorités pour organiser ce concours. Une exposition des caricatures en compétition a lieu dans une salle du parlement à La Haye.

Une caricature de Mahomet, le 20 mars 2008.
Une caricature de Mahomet, le 20 mars 2008. (JEAN FRANCOIS FREY / MAXPPP)

Aux Pays-Bas, le leader d'extrême droite Geert Wilders fait de nouveau parler de lui. Il a décidé d'organiser un concours de caricatures de Mahomet avec l'accord des autorités. 

Cela faisait déjà deux mois que le leader d’extrême droite Geert Wilders avait annoncé son projet. Il y a peu, les autorités néerlandaises lui ont finalement donné leur feu vert pour exposer les caricatures de Mahomet, reçues dans le cadre du concours. Pour le coordonnateur national de lutte contre le terrorisme, il n'y a aucun problème de sécurité. Les dessins seront visibles dans une salle du parlement très surveillée, à La Haye.

Appel au boycott des Pays-Bas

Geert Wilders dit avoir déjà reçu près de deux cents caricatures. En plus de l'exposition, il veut en faire publier une partie sous la forme d’une revue, "à la manière de Charlie Hebdo", a-t-il déclaré.

Mais au Pakistan notamment, a été lancé un appel au boycott des Pays-Bas et des produits néerlandais. Ces derniers jours, des manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes du pays. Sur certaines pancartes, on a pu voir les photos des frères Kouachi, auteurs de l'attentat de Charlie Hebdo en 2015. Sous leurs portraits on pouvait lire : "il faut des frères Kouachi pour Wilders". 

Au Pays Bas un leader d'extrême droite organise un concours de caricatures de Mahomet. Reportage d'Antoine Mouteau
--'--
--'--