Attentats de janvier 2015 : trois gardes à vue levées "en l'absence d'éléments incriminants"

Trois personnes soupçonnées d'avoir participé à la logistique des attentats de Paris en janvier 2015 ont été placée en garde à vue en début de semaine. Elles ont été libérées jeudi "en l'absence d'éléments incriminants".

Devant les locaux de \"Charlie Hebdo\", après la tuerie perpétrée par les frères Kouachi, le 7 janvier 2015 à Paris.
Devant les locaux de "Charlie Hebdo", après la tuerie perpétrée par les frères Kouachi, le 7 janvier 2015 à Paris. (ROLLINGER-ANA / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Trois gardes à vue ont été levées, "en l'absence d'éléments incriminants", dans l'information judiciaire ouverte en début de semaine à la suite des attentats de janvier 2015 à Paris, a appris franceinfo de source judiciaire jeudi 23 novembre.

Ces trois personnes, agées de 26, 28 et 46 ans, étaient soupçonnées d'avoir participé à la logistique des attentats contre Charlie Hebdo et le supermarché Hyper Cacher. Elles avaient été placées en garde à vue lundi et mardi.

Le 7 janvier 2015, les frères Chérif et Saïd Kouachi tuaient 12 personnes au siège de l'hebdomadaire satirique à Paris. Après deux jours de cavale, les deux tueurs seront tués par les forces de l'ordre. Le 8 janvier, Amedy Coulibaly tuait une policière à Montrouge, au sud de Paris. Le 9 janvier, il prenait en otage les clients et employés d'un supermarché casher et tuait quatre d'entre eux, tous juifs. Il sera abattu dans l'assaut donné par la police.