Charlie Hebdo, Hyper Cacher : le traumatisme toujours présent

L'attentat de Charlie, mais aussi la prise d'otages de l'Hyper Cacher à la Porte de Vincennes ont été commémorés ce dimanche 7 janvier. En direct de la Porte de Vincennes, Anne-Claire Poignard fait le point.

FRANCE 2

"Ils étaient une centaine présents ce dimanche 7 janvier au matin pour assister à cette cérémonie, des habitants, des voisins, des anonymes. Certains étaient à quelques mètres des lieux il y a trois ans au moment de la prise d'otage, et pour beaucoup, les souvenirs sont encore intacts et le traumatisme encore bien présent", assure la journaliste Anne-Claire Poignard en direct de la Porte de Vincennes.

Pas de prise de parole politique

"Une femme me confiait que c'est encore difficile pour elle de revenir dans cette épicerie, même trois ans après", poursuit l'envoyée spéciale de France 2. "Un homme ajoutait lui que c'est l'endroit où il venait faire ses courses, et que ce jour-là, cela aurait pu être lui. Des habitants qui ont aussi tenu à témoigner leur solidarité aux familles des victimes. Des familles qui avaient demandé une cérémonie empreinte de sobriété, sans prise de parole politique, pour laisser place au recueillement."

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron, la maire de Paris Anne Hidalgo et plusieurs membres du gouvernement rendent hommage aux victimes de \"Charlie Hebdo\", dimanche 7 janvier 2018 à Paris.
Emmanuel Macron, la maire de Paris Anne Hidalgo et plusieurs membres du gouvernement rendent hommage aux victimes de "Charlie Hebdo", dimanche 7 janvier 2018 à Paris. (FRANCEINFO)