Cet article date de plus de sept ans.

Changement au Nouvel Observateur : Laurent Joffrin démissionne

Laurent Joffrin et Nathalie Collin, les co-dirigeants du Nouvel Observateur ont annoncé leur démission mercredi matin. Leur décision intervient alors que l'hebdomadaire change de propriétaire et finalise sa vente au groupe LML, à la tête du journal Le Monde depuis 2010.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

Dans un communiqué publié mercredi matin, le Nouvel
Observateur
annonce la démission de la coprésidente du directoire Nathalie Collin
et du directeur de la rédaction Laurent Joffrin. L'hebdomadaire est en cours de
rachat à 65% par le groupe qui contrôle Le Monde
et plusieurs magazines. Les
deux patrons du Nouvel Obs laisseront leur place à une nouvelle équipe, après
le changement de propriétaire.

Laurent Joffrin garderait un pied dans la maison

La rédaction du Nouvel Observateur ne reste pas sans patron :
Laurent Joffrin partira une fois la cession finalisée, ce qui ne saurait
tarder. L'actuel propriétaire Claude Perdriel avait souhaité en début d'année un bouclage fin février. La double démission laisse penser
que la finalisation est proche.

Le futur ex-directeur de la rédaction garderait toutefois un pied dans la maison, en conservant selon le communiqué "sa
collaboration en tant qu'éditorialiste", 
c'est en tout cas ce que souhaitent les propriétaires à l'heure des remerciements aux partants Selon le Point, l'un des
concurrents du Nouvel Obs, au moins trois noms
reviennent depuis quelques jours
pour le remplacer : Renaud
Dély, ce serait la solution interne puisqu'il est actuel numéro deux de la rédaction. Les noms de Vincent Giret et Arnaud Leparmentier sont aussi donnés pour une solution de synergie, les deux sont journalistes au Monde , propriété des acheteurs de l'hebdomadaire.

L'opération de rachat du Nouvel Observateur

Le groupe LML, propriétaire du quotidien Le Monde est en
passe de rajouter à ses titres l'hebdomadaire généraliste de 500.000 exemplaires qui lui manquait. Le
groupe mené par Xavier Niel (Free), Mathieu Pigasse (Les Inrockuptibles ) et Pierre
Bergé aligne déjà le quotidien du soir, mais aussi Télérama , Courrier
International
et La Vie . L'opération de rachat majoritaire du premier magazine news de France avait été évaluée à 13,4
millions d'euros par Claude Perdriel, le fondateur du Nouvel Observateur qui
garderait 35% du contrôle financier. Le patron historique de l'hebdomadaire avait promis à sa rédaction en janvier qu'aucun licenciement ne se ferait sans son accord. Il était alors question pour le journal d'un déficit de 5 à 7 millions d'euros pour l'année 2013. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.