Pas de sortie de crise à Radio France, son PDG fragilisé

Déjà plus de deux semaines que Radio France est en grève. Mathieu Gallet, le PDG du groupe public, semble dans l'impasse.

FRANCE 2

La grève qui touche Radio France est entrée dans sa troisième semaine consécutive. Il n'y a en ce moment pas ou peu d'émissions sur les ondes de France Inter, France Culture et les autres radios du groupe public. C'est l'un des plus longs conflits observés dans ce secteur. "On ne se laissera pas faire", a martelé un syndicaliste. Les 6 à 10% de grévistes parmi les 4 600 salariés perturbent les antennes.

Un plan d'économies drastiques

La cause de la grève, c'est un plan d'économies annoncé par la direction. "Il va y avoir des suppressions de poste. Et que faut-il lire derrière la réforme des moyens de production ? La même chose qu'aujourd'hui, mais avec moins de personnel", s'emporte David Sadoun, gréviste, au micro de France 2.

Le PDG du groupe Mathieu Gallet, 38 ans, a été fragilisé par la révélation dans la presse des coûteuses rénovations de son bureau. Celui-ci assure pourtant avoir le soutien du gouvernement et n'envisage pas de démissionner.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de Radio France, Mathieu Gallet, le 14 novembre 2014, à la Maison de la radio.
Le président de Radio France, Mathieu Gallet, le 14 novembre 2014, à la Maison de la radio. (LOIC VENANCE / AFP)