Cet article date de plus de huit ans.

Loi Macron : "Aller vite ça veut dire éviter le débat", estime Jean-Claude Mailly

Publié
Durée de la vidéo : 4 min
Loi Macron : "Aller vite ça veut dire éviter le débat", estime Jean-Claude Mailly
Loi Macron : "Aller vite ça veut dire éviter le débat", estime Jean-Claude Mailly Loi Macron : "Aller vite ça veut dire éviter le débat", estime Jean-Claude Mailly (France 3)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
France 3

Le secrétaire général de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, déplore un possible nouveau passage en force de la loi Macron.

Alors que la loi Macron sera en deuxième lecture à l’Assemblée nationale, la semaine prochaine, le gouvernement n'exclut pas un nouveau passage en force. L'article 49-3 avait d'ailleurs déjà été utilisé pour la première lecture du texte, en février dernier.

"Ça mérite quand même débat ce genre de choses"

Invité sur le plateau de France 3, le secrétaire général de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, dénonce cet empressement. "Les explications que donnent le gouvernement ou le président du groupe socialiste, monsieur Le Roux, c'est de dire 'ça va créer de l'emploi donc il faut aller vite'. Moi d'abord je ne suis pas persuadé que ça va créer de l'emploi et deuxième élément, aller vite ça veut dire éviter le débat", déplore-t-il.

Selon lui, certains éléments du texte devraient pourtant être discutés, notamment la question des prud'hommes : "On mettrait un plafond sur les licenciements abusifs (...) ça mérite quand même débat ce genre de choses", estime Jean-Claude Mailly.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.