L’OCDE encourage la France sur l’orientation de ses réformes

Selon l’Organisation pour la coopération et le développement économiques, les réformes engagées ou annoncées par le gouvernement français pourraient augmenter le PIB de 3,7% en 10 ans.

(Devant la presse, François Hollande a dit vendredi prendre les chiffres de l'OCDE "avec beaucoup de prudence" © Maxppp)

Dans un rapport remis vendredi à François Hollande, l’OCDE a estimé que les réformes engagées ou annoncées par le gouvernement français pourraient apporter de 0,3 à 0,4 point de croissance supplémentaire à la France chaque année. "Cette augmentation de la croissance se fera en partie à travers une augmentation de l'emploi", estiment les experts de l'organisation.

 

"L'OCDE vient de faire un exercice difficile qui est d'évaluer quel est l'impact de ces réformes, je prends ces chiffres avec beaucoup de prudence même s'ils donnent un sens à ce que nous faison s", a réagi le président français lors d'une conférence de presse au siège de l'OCDE. Balayant les critiques de ceux qui accusent le gouvernement de complaisance vis-à-vis de l’UE, François Hollande a également réaffirmé que la France  n’a  "pas engagé des réformes structurelles pour complaire à des directives qui nous viendraient de l'Europe ou d'organisations internationales. Nous faisons ces réformes pour la croissance et pour l'empl oi", a-t-il dit

 

L’OCDE précise toutefois que pour que les gains de croissance attendus des réformes se matérialisent, il faudra notamment que  les mesures du Pacte de responsabilité et de solidarité soient "pleinement mises en œuvre". Ses prévisions sont également basées sur la mise en application de réformes à peine engagées (simplification administrative, fiscalité et organisation territoriale) et s’appuient sur les mesures envisagées dans le projet de loi pour l'activité à peine esquissé cette semaine par le ministre de l'Economie Emmanuel Macron, comme par exemple la réforme des professions réglementées.