Cet article date de plus d'onze ans.

Les ventes de véhicules devraient atteindre 2,27 millions unités en 2009, a annoncé lundi le ministère de l'industrie

Ce chiffre, "le meilleur résultat depuis 1990", selon Christian Estrosi, ministre chargé de l'industrie, s'explique par la prime à la casse mis en place par le gouvernement (1.000 euros pour le remplacement des véhicules de plus de 10 ans).D'après les Echos de lundi, Renault et Peugeot sont ceux qui ont le plus profité de cette embellie.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Aide à l'industrie automobile (France 3)

Ce chiffre, "le meilleur résultat depuis 1990", selon Christian Estrosi, ministre chargé de l'industrie, s'explique par la prime à la casse mis en place par le gouvernement (1.000 euros pour le remplacement des véhicules de plus de 10 ans).

D'après les Echos de lundi, Renault et Peugeot sont ceux qui ont le plus profité de cette embellie.

Au 24 décembre, le nombre des immatriculations de véhicules neufs de particuliers atteint 2.230.731 unités, précise le ministère, contre 2,05 millions en 2008.

La prime à la casse fait partie du plan de relance de 26 milliards d'euros, présenté il y a un an, au plus fort de la crise économique et financière.

Cette prime, qui passera de 1.000 à 700 euros au 1er janvier prochain, sauf pour les voitures commandées d'ici là, explique l'accélération de la hausse des immatriculations constatée en cette fin d'année, selon le ministère.

Les commandes de voitures neuves ont en effet bondi de 40% en décembre par rapport à la même période 2008, précise-t-on de même source.

En 2010, les bonus accordés aux voitures les moins polluantes seront versés selon des critères plus stricts.

Le marché reste tiré par des modèles fabriqués dans les pays à bas coût (notamment l'Asie et l'Europe de l'Est), ce qui n'est pas favorable à l'emploi en France, relève néanmoins Les Echos.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.