Cet article date de plus de cinq ans.

Les tarifs postaux augmenteront de 3,6% en moyenne le 1er janvier 2016

A nouveau, La Poste décide d'augmenter fortement le prix du timbre. Les tarifs du courrier vont progresser de 3,6% en moyenne le 1er janvier prochain. Le prix du timbre rouge, celui de la lettre prioritaire, atteindra 80 centimes au lieu de 76 actuellement. Le timbre vert passera lui à 70 centimes, contre 68 aujourd'hui.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (En juillet 2014, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) avait autorisé La Poste à augmenter ses tarifs de 5,2 % en moyenne par an pendant quatre ans. © Fotolia)

La nouvelle hausse des tarifs postaux à compter du 1er janvier 2016 est très largement supérieure à l'inflation. C'est en quelque sorte une récidive puisqu'on se souvient qu'au premier janvier 2015,  les tarifs du courrier avaient déjà fortement augmenté - + 7 % - c'était même la plus forte hausse de l'histoire de l'entreprise publique.

 (©)

 

Cette nouvelle hausse de 3.6% n'est pas vraiment une surprise, cela fait longtemps que La Poste prépare les esprits. Cette mesure faisait partie de son plan stratégique annoncé il y a deux ans, plan destiné à faire face à la concurrence du courrier électronique. En fait La Poste a de moins en moins de courrier papier à traiter et elle estime que pour compenser le manque à gagner ainsi que pour maintenir son réseau de distribution avec de nombreux facteurs, il n'y a pas d'autre solution que d'augmenter nettement le prix du timbre.

A LIRE AUSSI ►►► La Poste : le timbre augmente, le colis baisse

 

La poste frappée de plein fouet par la concurrence du numérique, est-ce vraiment une réalité ? 

Il y a les puristes qui vous diront - bien sûr - qu'on ne peut pas se passer du papier et qu'une lettre d'amour écrite sur du papier ... eh bien ça a quand même beaucoup plus d'allure et de charme qu'un e-mail ou qu'un SMS. Il n'empêche que le numérique cause réellement du tort à La Poste. 

9 milliards de plis à traiter en 2020 contre 18 milliards en 2008

On le voit d'abord du côté des entreprises, qui mettent en place ce qu'on appelle la politique du zéro papier. C'est par exemple, votre banque, votre opérateur télecom ou votre fournisseur d'énergie qui vous inondent de messages pour vous inciter à opter pour la facture ou le relevé de compte électronique. 

Du coup, La Poste a fait des calculs sur la période comprise entre 2008 et 2020 et elle pense qu'en douze ans, le nombre de plis, de courriers qu'elle aura à traiter aura diminué de moitié. On était à 18 milliards de plis en 2008 et on passerait à seulement neuf milliards en 2020.

Un gros manque à gagner, donc, qu'il faut compenser selon La Poste par une hausse des tarifs.

Bientôt une baisse des tarifs des colis 

Ces augmentations des prix du timbre : un pari risqué ? C'est en tout cas l'argumentation des syndicats de La Poste, la CGT et Sud notamment. Ils estiment qu'en augmentant les tarifs du courrier papier, on va encore accentuer la fuite vers le numérique. Ils considèrent qu'on va encourager le public à utiliser le mail et pensent que cette politique tarifaire est contre-productive. 

 

Baisses de tarifs à prévoir du côté des colis : une consolation ? Oui, là, les données ne sont pas les mêmes. Il n'y a pas de concurrence du mail, puisque jusqu'à preuve du contraire, on ne peut pas encore envoyer une paire de basket par courrier électronique. La Poste annonce une baisse de ses tarifs au premier janvier prochain pour les petits colis envoyés par les particuliers, les Colissimos de moins de deux kilos. Un exemple pour un petit paquet de 200 grammes, ce sera environ - 10 %. On passera à 4.90 euros au lieu de 5.50 euros aujourd'hui. 

 

Pourquoi La Poste annonce t-elle une nouvelle hausse du prix du timbre ? Décryptage de Florent Guyotat
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.