Les soldes d'hiver débutent sur fond de morosité

Les soldes d'hiver 2013 débutent ce mercredi. Mais le cru 2013 ne s'annonce pas très bon. En cause, la contraction du pouvoir d'achat mais aussi la multiplication des promotions et la concurrence des sites internet.

(Maxppp)

Selon un sondage Ipsos réalisé pour le compte du Conseil
national des centres commerciaux (CNCC), 76% des Français ont l'intention de
profiter des soldes d'hiver qui débutent ce mercredi. Le niveau est similaire à
celui de l'an dernier. C'est sans doute la seule bonne nouvelle de ce cru 2013.

Car si bon nombre de Français s'apprêtent à arpenter les
magasins, ils devraient être beaucoup plus économes. Selon Ipsos, le budget
moyen consacré aux soldes d'hiver devrait chuter de 45% par rapport à l'an
dernier. En cause, la crise économique et les perspectives pour cette année qui
ne s'annoncent pas forcément bonnes.

Les soldes perdent leur sens ?

Depuis 2008, le marché de l'habillement est à la peine et
les ventes ont reculé de 12%. L'optimisme n'est donc pas de rigueur. Astrid,
une commerçante indépendante s'attend à une année difficile : "Les gens
font plus attention, ils attendent une deuxième démarque. On n'arrive pas à
faire  nos objectifs".

Mais la crise n'est pas seule en cause. De nombreux
commerçants accusent les soldes flottants mis en place en 2009. Selon Cyril 0, un commerçant, ces soldes flottants accentuent les difficultés du secteur. "N'importe qui
fait des soldes flottants quand il veut. Le client si ce n'est pas cher il
achète, si ce n'est pas un rabais il n'achète plus.
" Le gouvernement pourrait
remettre à plat ces pratiques.

Par ailleurs, les commerces traditionnels sont également
confrontés à la concurrence des sites internet. Ils affichent régulièrement des
prix barrés, des promotions et des réductions permanentes. Ce qui, au final contribue
à brouiller la notion de prix.