Cet article date de plus de sept ans.

Les soldes d'été : c’est parti pour cinq semaines !

Le top départ des soldes est donné ce mercredi à 8h00 tapantes. Au moins 76% des Français disent avoir l’intention de profiter de la période des bonnes affaires qui s’étale jusqu’au 29 juillet. Dans les Alpes-Maritimes et les Pyrénées-Orientales, la date du début des soldes est fixée au 2 juillet, et en Corse au 9 juillet.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Les soldes pendant cinq semaines © Maxppp)

La course aux bonnes affaires est lancée ce mercredi pour cinq semaines. Si le rendez vous est incontournable, il reste soumis à un budget limité des consommateurs. Les commerçants en boutique doivent eux, faire face à un contexte hyperconcurrentiel. L’effet des rabais au jour J est atténué par des sites internet ouverts toute l’année et des ventes privées, avant l'heure.

Une consommation raisonnable

Plusieurs études ont été menées ces derniers jours pour sonder les moyens financiers des consommateurs. La tendance est la même, les clients semblent avoir retrouvé l’envie d’acheter, mais ils gardent un œil raisonnable sur l’état de leur budget.

Selon un sondage IPSOS, 76% des Français comptent faire les soldes d’été et c’est 5% de plus que l’an passé. Mais l’étude montre aussi une nécessité des consommateurs de contrôler leurs dépenses.

Malgré ces intentions raisonnables, Jean-Michel Silberstein, le président du Conseil national des centres commerciaux (CNCC) se montre confiant, sur le client prêt à se lâcher, avec un budget moyen de 226 euros, 18 euros de plus que l'année  dernière  :

"Les Français ont appuyé fort sur le frein ces dernières années, peut être un peu trop fort, il est donc possible qu’ils profitent des soldes pour se relâcher un peu. C’est moins culpabilisant  de dépenser quand on a le sentiment de faire de bonnes affaires."

Des bonnes affaires toute l'année

Certes, les étiquettes qui valsent peuvent être attirantes, à condition d’avoir gardé un budget pour les soldes classiques. Il devient compliqué de cerner l’attitude des consommateurs, sollicités toute l’année par des promotions permanentes. Certains clients potentiels auront déjà fait le plein des bonnes affaires sur internet et sans se fatiguer à courir les boutiques. Leur proportion est inconnue, tout comme celle des consommateurs ayant succombé aux ventes privées en boutique, ces derniers jours. Certains, certaines ont cela dit conservé l'attirance du premier jour des soldes à ne pas louper...

Le contexte très concurrentiel des soldes ? C'est un point positif pour le client. Pour rester ou redevenir attirantes, les enseignes classiques doivent frapper fort dès les premiers jours et l’arme commerciale reste le gros rabais à moins 60 ou même moins 70%. Attention, tout n'est pas permis, les soldes sont réglementés.

Il y aussi l’actualité du moment, le Mondial 2014 évidemment. Un site de commerce par internet n’a pas laissé passer l’occasion. Il propose mercredi soir, 10% de réduction supplémentaire à chaque but des bleus, lors du match contre l’Equateur… 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.