Les remèdes choc du Medef pour créer un million d'emplois

Supprimer deux jours fériés, aménager le Smic, revoir les 35H... C'est ce que propose le Medef pour créer un million d'emplois. Des propositions déjà critiquées par les syndicats.

(Pierre Gattaz, le patron du Medef © MAXPPP)

 "Supprimer 2 jours fériés par an permettrait d'allonger la durée annuelle travaillée de 1,2 jour, ce qui représente environ 0,9% de Produit intérieur brut. Or, on estime que 1% de PIB supplémentaire permet de générer 100.000 emplois supplémentaires" affirme notamment le Medef dans ce document. Un calcul déjà jugé très optimiste par des économistes.

La fin de la "durée légale" du travail

L'organisation patronale souhaite ainsi la fin d'une "durée légale imposée à toutes les entreprises", la prise en compte de "la diversité des situations, des secteurs d'activités" et que soit autorisé "la fixation négociée d'une durée du travail, au niveau de l'entreprise". Dans cet esprit, la loi ne s'appliquerait qu'aux entreprises ne pouvant pas ou ne souhaitant pas négocier.

Des "contrats de projets" en CDI limité dans le temps

Sur le modèle du contrat de chantier existant dans le BTP, le Medef souhaite que soit mis en oeuvre "pour l'ensemble des secteurs", les contrat de projet.  Des contrats à durée indéterminée et prenant fin une fois le projet réalisé.

Recul de l'âge des départs à la retraite

Une proposition liée à l'allongement de l'espérance de vie, "comme cela a été pratiqué dans la majorité des pays."

Des "contrats aidés" pour les chômeurs de longue durée

 Le Medef propose aussi l'introduction de contrats aidés pour les chômeurs de longue durée, afin de permettre aux entreprises de les recruter à un coût inférieur au Smic plus les charges patronales. "Malgré les allègements de charges annoncés" le coût du travail pour ces personnes "reste lourd pour une entreprise puisqu'il représente, charges comprises, entre 1.700 et 1.750 euros par mois", explique l'organisation.